La dernière étoile – Rick Yancey

La célèbre trilogie « La 5ème Vague » arrive maintenant à sa fin avec ce dernier tome du nom de « La dernière étoile ». J’avais tellement hâte de connaître la fin que j’ai pré-commandé ce livre pour le lire dès sa sortie. Pour lire mon avis sur le premier tome cliquez ici et pour mon avis sur le second tome cliquez ici.

la-5e-vague-tome-trois-la-dernière-étoile

Résumé :

Cassie a été trahie, tout comme Zombie, Ringer, Nugget et les 7,5 milliards d’humains qui peuplaient la planète. À l’aube de la cinquième vague, ils sont trahis par les Autres et désormais aussi par eux-mêmes. Les Autres sont parmi eux, là et à la fois nulle part. Ils veulent la Terre, ils veulent la sauver et pour cela sont venus exterminer les humains. Les derniers survivants sont confrontés au choix ultime, sauver leur peau ou sauver l’humanité…

Mon Avis :

Comme de nombreux lecteurs de cette trilogie, j’attendais le dernier tome avec grande impatience. Il faut dire que Rick Yancey nous a mis jusque là en haleine avec tous les mystères et questions en suspens. Ce fut avec hâte et envie que je me suis empressé de débuter cette lecture.

Le tome précédent se terminait sur des actions importantes, nous démarrons cette lecture juste quelque temps après celles-ci. On se retrouve directement happé par l’ambiance assez sombre et riche en suspense de ce tome. Le rythme est saccadé, il y a du mouvement de sorte à ce que l’on soit toujours captivé. Contrairement aux tomes précédents, chaque partie du roman n’est pas dédiée à un unique narrateur. Dans ce troisième tome, pour chaque partie il y a les narrateurs qui se succèdent à intervalles réguliers. On est sur plusieurs fronts en même et c’est très bien maîtrisé par l’auteur, ça ne fait aucunement désordre. C’est un réel point positif car déjà on varie de personnages. De plus, ce procédé apporte du dynamisme et de la richesse au récit qui est ainsi aussi plus intéressant.

Du début à la fin, nos nerfs sont mis à rude épreuve. L’environnement est plus effrayant que jamais, les dangers sont partout mais pas forcément ostensibles et on sait que peu importe l’issue, c’est bientôt la fin. La cinquième vague approche. Suspense et tension sont très présents et évoluent crescendo au cours du récit. C’est un peu de la torture pour le lecteur, car l’auteur joue énormément avec nos émotions, sentiments mais la lecture n’en devient que plus prenante. Comme dans les tomes précédents, le récit est teinté de mystère, mais dans une moindre dose. Ceci est plutôt « normal » dans le sens où, c’est le dernier tome, c’est plus l’heure des révélations qu’autre chose. Ainsi, on a dans ce roman presque toutes les réponses à nos questions, ce qui est assez sympathique. Mais, ces réponses sont souvent un peu vagues et plus que ça plusieurs aspects de ce roman le sont aussi. Je vous le dis tout de suite, si vous avez lu le second tome il y a longtemps, il ne serait peut-être pas mauvais de le relire ou de trouver un résumé complet, avant de lire celui-ci. En effet, vu le nombre d’éléments-clés qui sont traités avec mystères, l’oubli de certaines choses pourrait vous emmener à ne pas comprendre et à être perdu. Moi-même, j’ai lu le second tome il n’y a pas longtemps et je reconnais que certains points m’ont paru légèrement ambigus. Je tenais à vous faire cette parenthèse car je sais que de nombreux lecteurs se sont retrouvés perdus dans ce troisième tome et n’ont pas pu en profiter totalement.

L’action est omniprésente, nous n’avons pas de répit. Depuis le premier tome, s’il y a bien une chose que j’apprécie le plus chez cet auteur, c’est la façon dont il utilise les scènes d’action et la qualité qu’il met dedans. Ce tome-là ne déroge pas à la règle, nous avons le droit à de belles scènes et à bonne dose. J’ai adoré retrouver les personnages, que j’apprécie tous pour ce qu’ils sont et ce qu’ils apportent. Fidèles à eux-mêmes, ils vont faire des choix ultimes correspondants à leurs valeurs et à leurs buts. Leurs décisions auront de forts impacts sur le cours de l’histoire et même de l’Histoire. Ils vont nous mettre, avec leurs actions, dans tous nos états, de la colère à la tristesse. Ce qui est sûr, c’est qu’ils sont vraiment au cœur du récit et qu’ils vont nous faire vibrer tout du long. J’apprécie encore une fois la pointe d’humour que l’on peut retrouver dans le roman. Cette pointe d’humour vient notamment de Cassie, qui arrive à nous faire sourire même dans l’adversité et je l’apprécie beaucoup pour cela.

L’écriture de Rick Yancey est toujours très plaisante, on peut ressortir de ce livre de nombreuses citations, toutes très inspirantes. Le récit est riche et parfaitement structuré, il y a ce qu’il faut quand il faut.

Venons en maintenant à la fin de ce livre. J’attendais qu’elle soit à la hauteur et j’ai été satisfait. On a un tourbillon d’action, de rebondissements, de révélations. C’est extrêmement mouvementé et captivant. On est tantôt surpris, tantôt pris d’espoir et puis tantôt pris de peur. C’est également plein d’émotions et de sensations. Certaines scènes arrachent le cœur. Les scènes finales sont pour moi excellentes et marquantes. Ce sont des moments émouvants, douloureux et passionnants. On finit sur des notes contrastées, avec quand même de la tristesse qui domine, mais c’est très beau.

Je trouve que c’est une belle fin, elle clôture correctement la trilogie. Peut importe mes attentes, je n’ai pas été déçu.

En conclusion :

Pour ce dernier tome, pas de grandes nouveautés. On retrouve les éléments , qui assemblés ont déjà conquis de nombreux lecteurs. C’est un tome on ne peut plus riche en action, émotions, suspense et sensations. L’atmosphère est assez pesante et sous tension, mais pas désagréable. Dès le départ on est englouti par le récit qui nous captive du début à la fin. C’est très mouvementé et prenant. Les personnages restent fidèles à eux-mêmes, qu’on les aime ou pas, ils apportent beaucoup et nous font vibrer tout du long. La fin est à hauteur avec des scènes remarquables et marquantes. C’est un très beau dénouement, avec des notes finales surtout tristes mais aussi jolies dans une autre mesure.


Titre : La dernière étoile

Édition : Robert Laffont (collection R)

Auteur : Rick Yancey

Parution : 26 Mai 2016
Pages : 432 pages
Prix : 17,90€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s