Le journal d’un vampire en pyjama – Mathias Malzieu

Bonjour tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour ma chronique du roman « Journal d’un vampire en pyjama » de Mathias Malzieu.

journal-dun-vampire-en-pyjama-mathias-malzieu

Résumé :

« Journal d’un vampire en pyjama » c’est l’histoire de Mathias Malzieu, il raconte une étape de sa vie. Atteint d’une maladie rare, il devient un vampire en pyjama. Pendant cette période difficile, l’écriture de ce roman a été pour lui un moyen de tenir le coup, de survivre. Au fil des pages de ce roman, on découvre donc l’aventure qui a marqué cet auteur à tout jamais.

« Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue » – Mathias Malzieu

Mon Avis :

En commençant ce roman, je ne savais rien sur celui et rien sur l’auteur, qui m’était inconnu. Le titre m’avait intrigué, je m’attendais à une fiction assez humoristique. Je me suis tout à fait trompé. En le découvrant à la lecture des premières pages, j’ai été davantage intriqué par ce qu’allait être finalement ce roman et surtout je voulais comprendre la signification du titre. Ce roman n’est donc pas une fiction, mais plutôt une autobiographie, puisque l’auteur raconte un passage de sa vie qui l’a bouleversé.

S’il y a bien une chose qu’il faut faire ressortir de ce roman, c’est bien son écriture. Il y a vraiment quelque chose d’unique dans celle-ci, je l’ai littéralement adoré du début à la fin. C’est une écriture toute en poésie, l’auteur manie le langage avec intelligence et fait ressortir la beauté de la langue française. Mais, ce n’est pas le genre de poésie à la recherche de beauté suprême, où tout serait doux, où chaque mot serait parfaitement délicat et précautionneusement posé. Non, c’est une poésie que je qualifierais de « vraie » ou de « sincère », dans la mesure où c’est une poésie qui parle d’elle-même et qui selon moi peut toucher un grand nombre d’entre nous. Il n’y a pas de métaphores très compliquées, dont on ne saisirait pas le sens directement. On est plus dans une sorte de simplicité et ça reste très beau.

L’écriture de l’auteur est également marquée par un humour léger et très sympathique. C’est justement dosé et ça apporte des petites touches de couleurs tout à fait appréciables, dans l’ambiance de ce roman qui n’est pas des plus gaies. Dans la façon d’appréhender certaines choses, dans sa philosophie et dans les images ou références qu’il utilise, Mathias Malzieu apporte une touche de « magie enfantine » dans son écriture. C’est un peu déroutant parfois, mais ça atténue le côté dramatique de l’action et c’est touchant. L’auteur en lui-même est donc une personne touchante, c’est un peu un homme-enfant. Sa personnalité transparaît à travers ce roman, à tel point qu’on a l’impression de le connaître à  la fin du roman. Je ne connaissais pas Mathias Malzieu et ce roman m’a permis de faire une très très belle découverte!

Dans « Journal d’un vampire en pyjama » il est question de combat contre la maladie. L’auteur, a contracté une maladie rare et grave, qui aurait pu le tuer. On le suit durant tout son cheminement, on apprend comment cela a affecté sa vie, comment il se sentait etc… Le sujet est dur, mais j’ai apprécié suivre cette aventure, qui permet de voir la vie autrement et qui transmet de nombreux messages. On vit l’histoire de l’intérieur et on a l’impression d’être l’oreille attentive dont l’auteur avait besoin durant tout son périple. Ce périple est avant tout un périple médical, Mathias Malzieu passait de nombreux moments à l’hôpital. On apprend beaucoup sur la maladie rare dont il a été touché et sur le fonctionnement de certains organes. Le corps médical est mis en valeur dans ce roman et c’est quelque chose que j’ai apprécié. L’auteur, en plus de cela met davantage en lumière les infirmières, ou « nymphirmières » comme il les appelle. Les médecins font indéniablement un travail immense, les infirmières aussi, mais également elles apportent cette touche d’humanité supplémentaire et un peu de lumière dans le quotidien des personnes hospitalisées, ou non d’ailleurs.

La fin du roman n’a rien d’exceptionnellement en soi, c’est dans la juste continuité du récit. C’est une belle fin, positive, qui permet de fermer ce livre sur d’agréables notes.

En conclusion :

Un très bon livre! Mathias Malzieu nous raconte son combat contre la maladie de manière tout à fait touchante. Son écriture tout en poésie est magnifique, avec un humour délicat et une touche un peu enfantine, qui égayent le tout. Le combat que l’auteur a mené contre la maladie et qu’il raconte dans ce livre, nous fait ressentir des émotions fortes et profondes. Ce livre délivre de très beaux messages, notamment un message d’espoir et de persévérance. On ressort de cette lecture grandi. Enfin, ce livre permet de découvrir ou d’apprendre davantage sur la personne qu’est Mathias Malzieu. J’ai pour ma part adoré sa personnalité, sa philosophie et je sais que je lirai d’autres de ses livres.

J’ai beaucoup aimé ce livre, que je vous conseille vivement!


Titre : Journal d’un vampire en pyjama
Auteur  : Mathias Malzieu
Edition : Albin Michel
Parution : 27 janvier 2016
Pages : 240 pages
Prix : 18.00€

Publicités

Le charme discret de l’intestin – Giulia Enders

Bonjour à vous. Aujourd’hui je ne vais pas vous présenter une fiction comme j’en ai l’habitude, mais un essai (oui, oui!). Un essai qui parle santé, questions de société et qui porte le nom de « Le charme discret de l’intestin ». C’est un livre que j’ai souvent aperçu un peu partout, et qu’il me tardait de lire.

le-charme-discret-de-l'intestin-giulia-enders

Présentation de l’ouvrage :

« Le charme discret de l’intestin » est un livre écrit par Giulia Enders, une jeune doctorante en médecine allemande. Elle nous emmène à la découverte de l’intestin, organe peut reconnu pour sa juste valeur alors qu’il est quand même notre deuxième cerveau. Entre visite guidée au sein du système digestif, conseils et précautions à prendre, il est clair qu’à la fin de votre lecture, vous verrez les choses autrement.

Mon Avis :

Ce livre est un essai sur la santé, on sait donc que l’auteur va évoquer quelque chose de sérieux. Ainsi, on peut avoir une certaine appréhension et se demander si l’on va bien tout comprendre, avec les termes scientifiques etc… On peut aussi avoir peur de tomber sur quelque chose de barbant. Pourtant avec ce livre, je n’ai eu aucun de ces problèmes.

Le sujet choisi par l’auteure est très intéressant. On ne le sait pas ou on l’oublie facilement, mais l’intestin est un organe important et aussi fascinant. C’est un réel plaisir d’apprendre à découvrir cet organe que l’on ne connaît finalement que peu. Vous remarquerez que dans vos études, quelques qu’elles soient, vous avez sûrement dû ne pas voir beaucoup au sujet de l’intestin. Comme le dit elle-même l’auteur qui est une doctorante en médecine : « Pendant mes études, j’ai pu constater que cette branche était traitée en parent pauvre. » Ce n’est pas grave, car elle est maintenant là pour nous ouvrir les portes du merveilleux intestin (eh oui, rien que ça!).

Giulia Enders nous dévoile tout, du début jusqu’à la fin. Elle aborde de nombreux points, des selles jusqu’aux bactéries qui peuplent notre intérieur, rien n’y passe. Cela rend cet ouvrage déjà très complet. Ce qui est très appréciable et qui fait le charme de ce livre, c’est vraiment la façon dont elle nous livre son savoir. Elle a choisi un ton léger, décomplexé et plein d’humour, la lecture est ainsi agréable. Elle emploie un langage familier, vulgarise ses propos, mais sans jamais être dans l’excès. Elle utilise beaucoup d’expressions, nous donne des exemples imagés et drôles. De cette façon, elle met le savoir à la portée de tous et elle le fait agréablement bien. Ce livre n’est donc ni ennuyeux, ni compliqué.

L’auteure a fait un travail immense pour ce livre, autant au niveau des recherches que de l’écriture. Ça ne se sent pas le moins du monde à la lecture, mais c’est après coup que l’on comprend et que le visualise vraiment tout le travail qu’il y a derrière.

Je ne le fais jamais, mais là je tiens à féliciter le travail qui a été fait au niveau de la traduction. En effet, le livre est originalement en allemand. À la manière dont les expressions et le langage sont maniés, on croirait sincèrement lire une auteure française. Traduire et adapter du langage familier riche en expressions c’est très dur, donc chapeau à la traductrice.

Ce qui est aussi sympathique dans ce livre ce sont les quelques illustrations de Jill Enders, sœur de l’auteur. Elles sont simples, bourrées d’humour et aident aussi vachement à la compréhension. (J’ai d’ailleurs été surpris d’en voir dans le chapitre consacré aux selles, uhu ^^).

Cliquez sur les images pour un meilleur aperçu.

le-charme-discret-de-l'intestin-imagele-charme-discret-de-l'intestin-image

Grâce à ce livre, on apprend plein de choses sur le fonctionnement de l’intestin et de tout notre corps. On nous donne des conseils, des moyens de prévention et des techniques d’automédication applicables au quotidien. Préserver son intestin, est un moyen d’agir positivement sur l’ensemble de notre personne. C’est une  lecture enrichissante et pratique.

En conclusion :

Au moment où je vous parle, ce livre est numéro un des ventes un peu partout, à la Fnac, sur Amazon et je comprends pourquoi. C’est un livre très réussi auquel je ne trouve rien à redire. Le sujet nous touche tous et est intéressant. Un savoir assez élitiste est mis à la portée de tout le monde grâce à un effort de vulgarisation. Le langage familier avec ses expressions, les exemples imagés facilitent la compréhension, le tout sur un ton léger et drôle. Enfin, les illustrations amusantes aussi, aident à mieux comprendre encore. C’est un ouvrage instructif qui nous réconcilie avec notre ventre.

Je vous conseille totalement ce livre. N’hésitez pas, vous ne serez  pas déçus. (En tout cas je le pense fortement ;)).


Titre : Le charme discret de l’intestin

Édition : À Vue D’oeil

Auteur : Giulia Enders

Parution : 9 Février 2016
Pages :  350 pages
Prix : 21,80€