Les vieux fourneaux / Wilfrid Lupano et Paul Cauuet

les-vieux-fourneaux-tome-1-ceux-qui-restent

Coucou, aujourd’hui on se retrouve pour mon avis sur la BD « Les vieux fourneaux »

Résumé de l’éditeur :

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d’enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l’autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour commettre un crime passionnel.

 

C’est une BD, dont je n’avais jamais entendu parler. Ce fut une agréable découverte et j’ai beaucoup aimé.

Déjà j’ai beaucoup aimé le fait que ce soit de vielles personnes qui soient mises en scène. Ça change des personnages que l’on retrouve habituellement. Et justement en parlant des personnages, il faut savoir que je les ai adorés. Ils sont simples et ont de l’humour. J’ai adoré les suivre tout au long de ce livre. Ils sont complémentaires les uns les autres ce qui rend la lecture agréable et haute en couleurs.

J’ai également aimé l’histoire que raconte cette BD. C’est une histoire de famille avec les deuils, les héritages, les complots etc… Mais dans ce tome 1, il est surtout question de revanches suite à des révélations…

Le contexte est complètement réel et l’histoire pourrait bel et bien se dérouler dans la vie normale. Du coup, je trouve que c’est encore plus intéressant et captivant.

Ça se lit vraiment simplement, c’est fluide on rigole. C’est donc très plaisant comme lecture. On ne se torture pas l’esprit mais on ne s’ennuie par pour autant.

La meilleure partie de cette BD est pour moi la fin. Il se passe quelque chose de totalement inattendu et d’assez incroyable. Mais le pire, c’est que l’histoire finit sur un sous entendu encore plus étonnant et qui pourrait complètement bouleverser le cours de cette histoire de famille.

Enfin, j’ai plutôt bien aimé les illustrations et les couleurs. Ce n’est pas le style que j’apprécie vraiment mais c’est quand même très bien fait et agréable à l’œil.

En bref, c’est une bonne BD qui met en scène une vie de famille et qui est centrée sur la vie des personnes agées et des retraités. C’est léger, réaliste et il y a de l’humour.

Je vous conseille cette BD si vous avez envie de quelque chose de simple à lire et de drôle ainsi que si vous aimez les histoires de famille.

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Les vieux fourneaux / Wilfrid Lupano et Paul Cauuet

  1. Gunnar Sewell dit :

    Pour moi c’est nouveau une BD qui met en scène la vie des personnes agées et des retraités. Ça fait du bien un peu de lecture légère de temps en temps. Je vais donc conseiller « Les Vieux Fourneaux » au département d’acquisitions de la bibliothèque municipale chez moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s