L’arabe du futur, tome 1 – Riad Sattouf

Hello! Je vous retrouve en ce mercredi pour ma chronique du tome un de la bande déssinée « L’arabe du futur » de Riad Sattouf. Ça faisait un petit moment que je n’avais pas lu de BD, ça m’a donc fait très plaisir de replonger dans ce genre de lecture et c’est avec plaisir que je vous en parle aujourd’hui!

larabe-du-futur-riad-sattouf-allary-editions

Résumé :

Cette bande dessinée raconte l’histoire vraie d’un enfant blond et de sa famille dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez Al-Assad. On suit notre jeune protagoniste, durant une partie de sa jeunesse, au Moyen Orient, entre 1978 et 1984. Ce petit blondinet qu’on suit avec sa famille, représente l’auteur de ce roman lui-même, Riad Sattouf et sa famille. Ce roman graphique raconte donc la jeunesse de Riad Sattouf.

Mon Avis :

Dans ce premier tome, on suit Riad et sa famille de 1978 à 1984. Riad, dans le contexte dans lequel il évolue, est « singulier ». C’est un petit bonhomme aux longs cheveux blonds platine et dans le Moyen-Orient, à son époque ou encore aujourd’hui ce n’est pas très courant. Sa singularité, va donner lieu au cours de cette BD à des situations amusantes ou révélatrices des stéréotypes ancrés dans les sociétés dans lesquelles Riad évolue. Notre protagoniste et sa famille, ont une vie mouvementée. Sur les six années que l’on suit, notre joyeuse équipe, aura été en France, aura vécu en Libye et en Syrie.

Dans cette BD, pas de folies, le contexte, les actions restent simples et réalistes, même si les traits sont souvent accentués. C’est en finissant le livre, que j’ai compris que le Riad que l’on suit, c’est Riad Sattouf, auteur de la BD, qui nous raconte son enfance. Mais, par conséquent j’ai ressenti un léger « blocage » car je n’arrivais pas à savoir si tout ce que j’avais lu était vrai à 100% ou si certains détails comme la couleur des cheveux étaient faux.  Toujours est-il que je ne me suis en tout cas pas ennuyé une seule seconde avec Riad et sa famille. On prend vraiment plaisir à les suivre, on a presque l’impression d’être un autre membre de la famille, invisible, mais toujours présent. J’ai trouvé la lecture très prenante et captivante.

Je n’aurais pas autant aimé cette bande dessinée, sans l’humour caractéristique qu’on y trouve.  C’est un humour cru, terre à terre. Ce livre est d’ailleurs un concentré d’humour, autant dans les répliques, que dans les actions ou que dans les situations. J’ai vraiment pris plaisir à lire et cette BD à même fait naître chez moi un véritable rire, ce qui est personnellement assez rare . Cependant, je n’ai jamais été grand fan de ces humours assez crus, et avec ce livre ça n’a pas raté. J’ai beau avoir pris plaisir à lire, j’ai trouvé que par moments c’était un poil abusif, un peu blessant aussi. Comparé aux caricatures que l’on peut trouver aujourd’hui, clairement ce n’est rien, mais pour le coup, c’est vraiment ma sensibilité personnelle qui s’exprime. C’est un humour qui nous met face à des réalités brutes de façon « brutale », de façon assez incisive aussi parfois, et c’est une chose que j’apprécie globalement. Mais cette tendance à jouer avec les réalités et les stéréotypes en les accentuant, m’a par moments un peu fatigué et un peu gêné!

« L’arabe du futur » nous permet d’avoir un regard de l’intérieur, sur ce qu’étaient les sociétés syriennes et libyennes à une époque entre 1978 et 1984. Malgré la tendance de l’auteur à accentuer le trait, ce qui nous est montré et crédible. Riad Sattouf, nous montre avant tout des réalités, il nous montre comment étaient ces sociétés. C’est quelque chose que j’apprécie beaucoup, car en plus de l’aspect plaisir, on a une lecture enrichissante qui nous apprend beaucoup. Les régimes politiques, les modes de vie, les tensions, le niveau de vie des populations, leurs problèmes du quotidien etc, tout cela nous est montré. J’ai par exemple été surpris par la différence d’ambiance entre la Syrie et la Lybie. C’est vrai que je ne connaissais pas avant, beaucoup plus que ce qu’on nous montre dans les médias sur ces deux pays, là pour le coup j’ai énormément découvert. Surtout, il est intéressant de faire ce retour en arrière pour comparer avec la situation actuelle dans ces pays.

Enfin, terminons sur les illustrations qui ont aussi été réalisé par Riad Sattouf! J’ai grandement aimé ces illustrations. Elles sont simples, pas trop détaillées, juste comme je les aime. J’apprécie beaucoup ce type d’illustrations, on n’a pas plein d’informations qui nous sautent aux yeux et je trouve cela très agréable. Aussi, tout au long de la bande dessinée, les couleurs utilisées changent. On peut par exemple avoir une partie où le jaune sera très utilisé, puis ce sera le vert qui dominera. Les couleurs, ont aussi toutes cet effet un peu vieilli, terne, « sale ». Ça me donnait l’impression que je suivais un vieux souvenir, le travail graphique nous force à rentrer dans une certaine ambiance, c’est très réussi et cela permet une lecture très immersive !

En conclusion :

L’arabe du futur tome 1 est une très bonne BD, j’ai passé d’agréables moments de lecture. On prend plaisir à suivre Riad et sa famille, car on s’attache très vite à ces personnages. La lecture est prenante et très immersive, notamment grâce aux illustrations. Ces dernières sont très réussies, j’adore le travail fait au niveau du choix des couleurs. Cette BD se caractérise par un humour légèrement cru, globalement plaisant. Il plaira à beaucoup j’en suis sûr, mais aussi un peu moins à d’autres. Enfin, c’est un livre qui nous invite à découvrir les sociétés libyennes et syriennes dans les années 1978-1984 et je trouve cela très intéressant et enrichissant.

Si vous êtes fan des humours qui jouent sur l’accentuation des réalités, que vous avez envie de découvrir le Moyen Orient des années 70-80 et que vous voulez passer des bons moments de lecture, je ne peux que vous conseiller « L’arabe du futur » tome un!


Titre : L’arabe du futur (tome un)
Auteur : Riad Sattouf
Edition : Allary Editions
Parution : 7 Mai 2014
Pages : 160 pages
Prix : 20,90€

Le charme discret de l’intestin – Giulia Enders

Bonjour à vous. Aujourd’hui je ne vais pas vous présenter une fiction comme j’en ai l’habitude, mais un essai (oui, oui!). Un essai qui parle santé, questions de société et qui porte le nom de « Le charme discret de l’intestin ». C’est un livre que j’ai souvent aperçu un peu partout, et qu’il me tardait de lire.

le-charme-discret-de-l'intestin-giulia-enders

Présentation de l’ouvrage :

« Le charme discret de l’intestin » est un livre écrit par Giulia Enders, une jeune doctorante en médecine allemande. Elle nous emmène à la découverte de l’intestin, organe peut reconnu pour sa juste valeur alors qu’il est quand même notre deuxième cerveau. Entre visite guidée au sein du système digestif, conseils et précautions à prendre, il est clair qu’à la fin de votre lecture, vous verrez les choses autrement.

Mon Avis :

Ce livre est un essai sur la santé, on sait donc que l’auteur va évoquer quelque chose de sérieux. Ainsi, on peut avoir une certaine appréhension et se demander si l’on va bien tout comprendre, avec les termes scientifiques etc… On peut aussi avoir peur de tomber sur quelque chose de barbant. Pourtant avec ce livre, je n’ai eu aucun de ces problèmes.

Le sujet choisi par l’auteure est très intéressant. On ne le sait pas ou on l’oublie facilement, mais l’intestin est un organe important et aussi fascinant. C’est un réel plaisir d’apprendre à découvrir cet organe que l’on ne connaît finalement que peu. Vous remarquerez que dans vos études, quelques qu’elles soient, vous avez sûrement dû ne pas voir beaucoup au sujet de l’intestin. Comme le dit elle-même l’auteur qui est une doctorante en médecine : « Pendant mes études, j’ai pu constater que cette branche était traitée en parent pauvre. » Ce n’est pas grave, car elle est maintenant là pour nous ouvrir les portes du merveilleux intestin (eh oui, rien que ça!).

Giulia Enders nous dévoile tout, du début jusqu’à la fin. Elle aborde de nombreux points, des selles jusqu’aux bactéries qui peuplent notre intérieur, rien n’y passe. Cela rend cet ouvrage déjà très complet. Ce qui est très appréciable et qui fait le charme de ce livre, c’est vraiment la façon dont elle nous livre son savoir. Elle a choisi un ton léger, décomplexé et plein d’humour, la lecture est ainsi agréable. Elle emploie un langage familier, vulgarise ses propos, mais sans jamais être dans l’excès. Elle utilise beaucoup d’expressions, nous donne des exemples imagés et drôles. De cette façon, elle met le savoir à la portée de tous et elle le fait agréablement bien. Ce livre n’est donc ni ennuyeux, ni compliqué.

L’auteure a fait un travail immense pour ce livre, autant au niveau des recherches que de l’écriture. Ça ne se sent pas le moins du monde à la lecture, mais c’est après coup que l’on comprend et que le visualise vraiment tout le travail qu’il y a derrière.

Je ne le fais jamais, mais là je tiens à féliciter le travail qui a été fait au niveau de la traduction. En effet, le livre est originalement en allemand. À la manière dont les expressions et le langage sont maniés, on croirait sincèrement lire une auteure française. Traduire et adapter du langage familier riche en expressions c’est très dur, donc chapeau à la traductrice.

Ce qui est aussi sympathique dans ce livre ce sont les quelques illustrations de Jill Enders, sœur de l’auteur. Elles sont simples, bourrées d’humour et aident aussi vachement à la compréhension. (J’ai d’ailleurs été surpris d’en voir dans le chapitre consacré aux selles, uhu ^^).

Cliquez sur les images pour un meilleur aperçu.

le-charme-discret-de-l'intestin-imagele-charme-discret-de-l'intestin-image

Grâce à ce livre, on apprend plein de choses sur le fonctionnement de l’intestin et de tout notre corps. On nous donne des conseils, des moyens de prévention et des techniques d’automédication applicables au quotidien. Préserver son intestin, est un moyen d’agir positivement sur l’ensemble de notre personne. C’est une  lecture enrichissante et pratique.

En conclusion :

Au moment où je vous parle, ce livre est numéro un des ventes un peu partout, à la Fnac, sur Amazon et je comprends pourquoi. C’est un livre très réussi auquel je ne trouve rien à redire. Le sujet nous touche tous et est intéressant. Un savoir assez élitiste est mis à la portée de tout le monde grâce à un effort de vulgarisation. Le langage familier avec ses expressions, les exemples imagés facilitent la compréhension, le tout sur un ton léger et drôle. Enfin, les illustrations amusantes aussi, aident à mieux comprendre encore. C’est un ouvrage instructif qui nous réconcilie avec notre ventre.

Je vous conseille totalement ce livre. N’hésitez pas, vous ne serez  pas déçus. (En tout cas je le pense fortement ;)).


Titre : Le charme discret de l’intestin

Édition : À Vue D’oeil

Auteur : Giulia Enders

Parution : 9 Février 2016
Pages :  350 pages
Prix : 21,80€

Les vieux fourneaux / Wilfrid Lupano et Paul Cauuet

les-vieux-fourneaux-tome-1-ceux-qui-restent

Coucou, aujourd’hui on se retrouve pour mon avis sur la BD « Les vieux fourneaux »

Résumé de l’éditeur :

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d’enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l’autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour commettre un crime passionnel.

 

C’est une BD, dont je n’avais jamais entendu parler. Ce fut une agréable découverte et j’ai beaucoup aimé.

Déjà j’ai beaucoup aimé le fait que ce soit de vielles personnes qui soient mises en scène. Ça change des personnages que l’on retrouve habituellement. Et justement en parlant des personnages, il faut savoir que je les ai adorés. Ils sont simples et ont de l’humour. J’ai adoré les suivre tout au long de ce livre. Ils sont complémentaires les uns les autres ce qui rend la lecture agréable et haute en couleurs.

J’ai également aimé l’histoire que raconte cette BD. C’est une histoire de famille avec les deuils, les héritages, les complots etc… Mais dans ce tome 1, il est surtout question de revanches suite à des révélations…

Le contexte est complètement réel et l’histoire pourrait bel et bien se dérouler dans la vie normale. Du coup, je trouve que c’est encore plus intéressant et captivant.

Ça se lit vraiment simplement, c’est fluide on rigole. C’est donc très plaisant comme lecture. On ne se torture pas l’esprit mais on ne s’ennuie par pour autant.

La meilleure partie de cette BD est pour moi la fin. Il se passe quelque chose de totalement inattendu et d’assez incroyable. Mais le pire, c’est que l’histoire finit sur un sous entendu encore plus étonnant et qui pourrait complètement bouleverser le cours de cette histoire de famille.

Enfin, j’ai plutôt bien aimé les illustrations et les couleurs. Ce n’est pas le style que j’apprécie vraiment mais c’est quand même très bien fait et agréable à l’œil.

En bref, c’est une bonne BD qui met en scène une vie de famille et qui est centrée sur la vie des personnes agées et des retraités. C’est léger, réaliste et il y a de l’humour.

Je vous conseille cette BD si vous avez envie de quelque chose de simple à lire et de drôle ainsi que si vous aimez les histoires de famille.

 

 

 

 

Léo Sacrin/L.A.Campbell

leo sacrinLeo Sacrin n’est pas le plus chanceux des collégiens. Mauvaises notes en histoires, peu d’amis, humiliations…Dans ce livre, qui est dans ce contexte un journal s’adressant aux élèves du futur, il nous raconte sa vie quotidienne par thème (alimentation,transport…)

Dans l’ensemble c’est un bon roman. Les images prisent sur internet rendent le livre original. La narration est efficace, on ne perd pas le fil et d’ailleurs cette narration arrive à bien retenir le lecteur. J’ai beaucoup aimé le fait que chaque chapitre soit consacré a un thème particulier. Encore une fois ça rend ce livre très originale. Le roman ne nous fait pas ressentir des émotions fortes, par exemples il n’y a pas beaucoup de suspens. Le but de ce livre est quand même de faire rire (ou sourire si on est moins réceptif). C’est très bien réussi, je donnerais  à l’humour générale un bon 08/10.

Je trouve que la fin de l’histoire est belle, il y a une belle morale.

Ce roman s’inscrit dans le style des romans « Journal d’un dégonflé », « Tom Gates » et autres … Mais, ce roman est bien différend des livres précédemment cités, par son originalité et sa simplicité. C’est une bonne alternative je pense..

Bon roman pour les enfants à partir de 10 ans.

 

Tom Gates T2 Excuses Beton

Tom GatesDescription de l’ouvrage :

Deux semaines sans école, c’est le paradis ! Tom va pouvoir répéter avec son super groupe de rock, les ClebsZombies, passer des heures devant la télé, s’empiffrer de petits gâteaux et s’amuser avec Derek, son meilleur ami…
Mais, c’est sans compter M. Fullerman, son instituteur, qui a envoyé une lettre à ses parents : Tom n’ayant pas rendu son dernier devoir, il devra s’y mettre pendant les vacances ! Commence alors, pour Tom, un difficile combat pour sauver son temps libre…À travers son journal, Tom Gates raconte les mésaventures de son quotidien : une séance de piscine, une rage de dent, la sortie scolaire à la campagne… avec beaucoup d’humour, de mauvaise foi et des tas de petits dessins !

 

Je vais vous presenter aujourd’hui le roman « Tomes Gates » tome 2.

J’avais aimé lire le 1 er tome du coup je n’ai pas hésité a me lancer dans la lecture de ce 2 ème tome.

Ce que l’on voit en premier en ouvrant ce roman ce sont les dessins. Je trouve ces dessins super, ils sont à la fois simples, complexes tout en étant  très drôles. Ceux qui préfèrent le texte au dessin vous serez déçus car il n’y a pas beaucoup de texte. Du coup le roman ce lit très vite. L’univers de ce roman est simple et rigolo. J’adore les aventures de Tom Gates, car je ne me suis pas ennuyé en lisant ce livre. Tout est joyeux et amusant, donc c’est vraiment parfait pour les enfants qui n’aiment pas beaucoup lire. La seul chose qui m’a déplut c’est que j’ai deviné un élément de l’histoire, ce qui a fait que je n’est pas eu la surprise escompté, mais ça je pense que c’est du a mon âge.