Divergente, tome trois – Veronica Roth

Bonjour, j’ai le plaisir de vous retrouver pour ma chronique du tome trois de « Divergente ». J’avais beaucoup aimé le second tome, pour lire mon avis intégral dessus, cliquez ici. J’attendais de ce dernier tome d’être encore plus grandiose que les précédents, et de nous fournir une fin de trilogie à la hauteur.

divergente-tome-3-nathan-veronica-roth

Résumé :

Ça y est, au terme de multiples batailles, le règne des ennemis a été renversé. La société basée sur le système de factions n’existe maintenant plus. Elle a laissé place à une dictature dirigée par les sans-factions. Le nouveau régime n’est pas vraiment ce à quoi Tris et ses amis s’attendaient, en plus de cela certaines énigmes restent irrésolues. Accompagnée de ses alliés les plus fidèles, Tris va donc choisir de s’enfuir et de passer de l’autre côté de la clôture. Là-bas, ils espèrent trouver les réponses à leurs questions ainsi qu’une vie simple, sans problème. Mais de l’autre côté, la vie est loin d’être si paisible et ce qu’ils vont y découvrir pourrait bien radicalement changer le cours de leur vie…

Mon Avis :

Lorsque l’on commence ce livre, le système de factions n’existe plus. On rentre dans une atmosphère particulière à laquelle on n’est pas encore familier. L’ambiance est plutôt légère et calme, on ne démarre pas sur les chapeaux de roues. La nouvelle société mise en place n’est absolument pas idéale, c’est un régime totalitaire. Ce nouveau gouvernement ne satisfait aucunement Tris qui préfère l’ancien système, c’est pour cela qu’elle éprouve peu de scrupules à quitter la ville. En effet, à la fin du tome précédent, une bombe a été lâchée, il y a des gens qui les attendent et qui comptent sur eux de l’autre côté de la clôture.

Dès que la fuite commence, on sent que le récit commence vraiment . On est très vite intéressé par ce qui se passe car on a hâte de savoir ce qu’il y a de l’autre côté. Ce sont Tris et Tobias qui nous narrent tour à tour les événements. C’est un tout nouveau procédé qui n’a pas été utilisé dans les tomes précédents. Même si j’ai trouvé intéressant d’accéder aux pensées de Tobias pour la première fois, et que je trouve que ça apporte aussi beaucoup au récit, je n’ai pas toujours apprécié. J’aime beaucoup la narration exclusive de Tris et j’aurais aimé que cela continue ainsi. Alternativement, à chaque changement de chapitre on change de narrateur. Cela m’a réellement perturbé au début puisqu’en ayant l’habitude d’un unique narrateur dans « Divergente », je ne percutais pas immédiatement que ce ne fût plus Tris, mais Tobias qui s’exprimait.

Nos protagonistes arrivent alors à la clôture et la franchise. À partir de là, l’univers va complètement changer. On comprend l’état des personnages à ce moment, on perd également tous repères et on se retrouve aussi bouleversé qu’eux. D’ailleurs, on découvre à peine le nouvel univers, qu’une immense révélation nous tombe dessus. Elle est très importante et crée un énorme renversement de situation qui va permettre d’introduire les enjeux de ce dernier tome. Les intrigues sont bien plus concrètes que dans les tomes précédents et les enjeux nettement plus globaux. On découvre un univers angoissant et mystérieux qui nous change totalement de ce dont on a l’habitude.

Dans une première partie, le récit suit un rythme plutôt paisible, néanmoins on sent bien que c’est un calme avant la tempête. Tout se passe plus ou moins doucement, avec légereté et sans qu’il y ait énormément d’action. Au même rythme que les personnages, on se met progressivement dans le bain. On découvre ce nouveau monde, les manières de vivre et de penser, les différents groupes, les tensions… On fait la connaissance de nouveaux personnages aussi, qui vont pour certains avoir un grand rôle. J’ai trouvé que ces nouveaux personnages principaux apportent beaucoup au récit. Je pense surtout aux personnages qui ont le mauvais rôle, par leurs actions suivant leur caractère hypocrite, manipulateur etc…ils vont dynamiser le récit.

Entre Tris et Tobias ça a toujours été compliqué et on ne peut pas dire que ça va vraiment s’améliorer. Dans le tome précédent j’avais trouvé certaines de leurs « scènes de ménage » répétitives et lassantes. Ici, ce n’a plus été le cas, car les problèmes avaient des origines un peu plus sérieuses pour la plupart. Aussi, du fait qu’ils ne soient pas toujours ensemble on retrouve moins ce genre de scène. En effet, Tris et Tobias ne vont pas avoir les mêmes fréquentations et occupations, c’est dans ces moments que l’on remarque à quel point la double narration est utile. Tris est fidèle à elle-même, je ne l’ai donc qu’apprécié davantage. Son caractère à la fois affirmé et sensible, fonctionne toujours parfaitement avec moi et fait d’elle une héroïne dont je me souviendrai longtemps, je pense. J’ai notamment apprécié dans ce tome, la sincérité de son discours quant à la complexité de la situation entre elle et son frère. Tobias, comme dans le tome précédent, a continué de me surprendre mais pas toujours dans le bon sens. Il a encore fait de mauvais choix, dus au fait qu’il soit facilement influençable, et il persistait à croire que c’était les bons. Sincèrement, ce trait de sa personnalité m’a bien agacé par moments. Autrement j’ai quand même adoré retrouver Tobias. Il évolue constamment, on découvre encore de nombreuses facettes de sa personnalité. Par exemple, j’ai été étonné de voir à quel point il a perdu confiance en lui, à la suite d’une lourde révélation sur le statut de Divergent et de sa vraie signification. Malgré ses quelques choix ratés, il en a quand même fait de bons et a montré toutes ses qualités dans ses réactions.

La période d’adaptation de nos protagonistes dans leur nouvel environnement (et de nous-mêmes), va se terminer lorsque l’action prend son tournant décisif. Ceci marque pour moi, le commencement d’une deuxième partie dans ce récit. Celle-ci suit un rythme bien plus soutenu. Le cadre général et les objectifs ayant été posés, il ne nous reste plus qu’à visualiser la suite des événements. L’action m’a entièrement captivé et la lecture était frénétique. De plus, une notion d’urgence a rajouté une part de tension. On est embarqué dans la dernière ligne droite, entre missions, trahisons, responsabilités, devoirs…

Dans sa globalité, j’ai trouvé le récit correctement maîtrisé. On peut dire qu’il est relativement bien synthétisé sans foncièrement l’être, car il se passe un grand nombre de choses en moins de cinq cents pages. Veronica Roth a pris le risque de faire évoluer ses personnages, dans un tout nouvel environnement pour ce dernier tome, et je trouve que c’est payant. L’auteur joue beaucoup avec nos émotions et sur l’effet de surprise, il y a un bon nombre de grandes révélations, qui vont semer le trouble et susciter notre intérêt. On a également le droit à de jolis retournements de situation et à de magnifiques scènes d’action. Les enjeux et objectifs sont selon moi très bien choisis, ils apportent du suspense et donnent au lecteur l’envie d’en savoir toujours plus.

Bien sûr, les enjeux de ce dernier tome vont dans le sens du dénouement. Plus on y approche, plus la tension augmente et ça devient palpitant. Petit à petit, l’action arrive à son apogée, les événements s’entrecroisent et tous les regards convergent vers le mouvement final. Ce dernier mouvement est capital et vital, on ressent le stress des personnages. La pression est à son comble, au niveau des sensations on est aussi au maximum. Soudainement, un important rebondissement tombe et nous met davantage dans le doute, la peur et l’expectative. On se retrouve alors doublement saisi d’effroi. Finalement, tout cela va déboucher sur une scène tragique. C’est un dénouement qui fonctionne au point de vue de l’histoire, mais qui est surtout émouvant. J’ai été profondément touché et ce qui s’est passé m’a fait vraiment mal au cœur. C’est clairement le genre de fin qui peut vous faire pleurer ou vous donner envie de balancer votre livre. C’est une fin tristement surprenante, mais qui m’a entièrement satisfait. Elle a su faire naître en moi de très fortes émotions. Je pense qu’elle convient parfaitement car elle suit les valeurs que l’on a rencontré depuis le premier tome. En tout cas, bien qu’elle rende certains lecteurs perplexes et déçus, il faut dire qu’elle laisse une empreinte marquante et indélébile.

En conclusion :

Je suis entièrement satisfait par ce troisième et dernier tome. Le récit est maîtrisé et très bien exécuté. Je trouve que l’auteur a pris un risque conséquent pour ce tome final et là heureusement ça a fonctionné. Tout est assez bien dosé, on retrouve bien sûr de l’action avec de grandes et importantes scènes. C’est un tome rempli de nouveautés, on a donc plein d’informations, de révélations, il y a également au cours du récit de nombreux rebondissements. On reste captivé du début à la fin, car les enjeux et dangers nous retiennent avec force. Le rythme est agréable, on ne s’ennuie pas. Les passages moins dynamiques ne sont pas pour autant moins attrayants, mais tout aussi intéressants. J’ai aimé, une fois encore suivre les personnages qui sont toujours si attachants. Leurs caractères s’affirment pour le meilleur et parfois pour le pire. L’univers est différent mais tout aussi plaisant, le récit est riche en sensations et m’a fait vibrer. La fin très haletante et émouvante m’a plu. Bien qu’elle soit déchirante, selon moi elle finalise correctement la trilogie.

Si vous n’avez pas encore commencé « Divergente » je ne peux que vous conseiller de le faire. C’est une trilogie qui vous transporte, qui vous captive et l’univers est très plaisant.


Titre : Divergente

Auteur : Veronica Roth

Édition : Nathan

Parution : 15 Mai 2014
Pages : 464 pages

Prix : 16,90

Publicités

5 réflexions sur “Divergente, tome trois – Veronica Roth

  1. Yoko dit :

    Ton article est très intéressant (surtout tes analyses de la personnalité des personnages) mais personnellement j’ai été vraiment déçue par ce dernier tome. J’ai trouvé que les explication qui leur sont fournies sur le monde extérieur et leur divergence beaucoup trop grosses et faciles. Et l’alternance des narrations je n’y vois qu’une solution de facilité de l’auteure concernant la fin. Mais c’est vrai que les scènes d’action sont toujours au rdv !

  2. 100% Lecture dit :

    J’ai aussi beaucoup aimé ce troisième tome et cette saga en particulier, l’audace qu’a eu l’auteure dans ce tome final a vraiment payé! J’ai trouvé ça risqué comme pari mais heureusement comme tu l’as dit ça a fonctionné et ça lui permet de se différencier des autres dystopies style Hunger Games ou Le Labyrinthe! Pareil pour les personnages, je garderai un très bon souvenir de Tris en particulier! J’ai bien aimé aussi Uriah… La seule chose que que j’ai moins aimé en revanche c’est l’univers que l’on découvre derrière la clôture, je trouve qu’il est trop prévisible et trop plat…
    Mais à part ça je recommande aussi! 🙂

  3. dreamingwithboooks dit :

    J’ai tellement aimé cette saga!! On a toujours envie d’en savoir davantage sur ce qu’il va se passer … D’ailleurs, je trouve que ce 3ème tome clos à merveille la saga puisqu’il répond à toutes nos questions! Pour ma part j’ai bien aimé ces histoires de génétiques que j’ai trouvé crédibles!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s