Goggles – Tetsuya Toyoda

Non, non vous ne rêvez pas je vais bien vous parler manga aujourd’hui , pour la quatrième fois sur le blog. Je vous invite donc à découvrir ce que j’ai pensé de « Goggles » par Tetsuya Toyoda.

Goggles-tetsuyatoyoda

Présentation :

Ce livre est un recueil de six histoires, de longueurs différentes, que Tetsuya Toyoda a réalisé à des moments différents de sa vie. Au travers de ces différentes petites histoires, l’auteur nous montre des moments de vie se déroulant au cœur du Japon.

Mon Avis :

Si vous ne le saviez pas encore, vous avez découvert en lisant l’introduction que je ne lis pas beaucoup de mangas. Au moment où je vous écris nous sommes en Juin 2016, et c’est le premier manga que je lis de l’année! Mais, ce ne sera certainement pas le dernier, car ce livre m’a donné envie d’aller plus loin dans ce genre qu’est le manga.

L’ouvrage comporte donc six petites histoires, que j’ai toutes appréciées. Il y a d’abord celle d’un groupe de trois garçons, un écolier, un intérimaire et un chômeur, qui en jouant au baseball égarent leur balle. De là, ils vont la rechercher et tomber sur un vieux monsieur qui se dit être le « dieu de la misère ». Voyant que son malheureux pouvoir fonctionne, le chômeur de la bande, Kôhei, décide de l’utiliser pour donner une leçon à son ancien mauvais patron… Ensuite vient l’histoire, d’une jeune femme qui demande à un détective de retrouver « Mr. BO » le voisin avec qui elle était très proche étant petite. Le détective va alors tenter de mener à bien son enquête pour retrouver la trace du vieux « monsieur BO »… Nous avons ensuite « Goggles », l’histoire qui a donné son nom à ce livre. Dans « Goggles », il est question de Mr. MURATA qui un soir débarque chez lui avec une jeune fille qu’il décide d’héberger. C’est son jeune colocataire au chômage, Koichi, qui s’occupe d’elle pendant qu’il est au travail. Mais la jeune fille est « particulière », elle ne parle pas, ne quitte jamais ni la blouse trop grande pour elle qu’elle porte, ni les lunettes d’aviateur, constamment sur son nez… Après cela, il y a un épisode très court, d’une page recto-verso, qui s’intitule « Nouvelles acquisitions à la bouquinerie Tsukinoya ». Ensuite nous découvrons « Aller voir la mer », prequel de l’histoire « Goggles ». Enfin », il y a « Tonkatsu ». Chiaki Suwa, travaillant au service des investigations d’une banque, se voit confier une affaire importante. Pour ce faire, elle doit recueillir le témoignage d’un retraité : Mr. Sakai. Seulement, celui-ci pose une condition, il veut qu’on l’aide à rechercher un tonkatsu spécifique, un plat qu’il a mangé quelque part autrefois et qu’il n’arrive pas à oublier. Avec Mr.Sakai, Chiaki va alors devoir partir à la recherche du tonkatsu perdu…

J’ai passé de très bons moments de lecture en compagnie de ces différentes histoires. Même si à leur écriture ce n’était pas prévu, ces dernières ont des points communs, ce pour quoi elles sont regroupées dans ce recueil. En effet, ces six histoires, sont des tranches de vie. On rentre dans l’intimité des gens et il n’y a pas d’artifices. Bien qu’ayant un thème commun, chaque histoire nous propose quelque chose de différent qui permet de varier les plaisirs. On peut tantôt rire et puis tantôt être plus triste, les émotions sont variables d’un épisode à l’autre ce que je trouve vraiment appréciable. Je trouve aussi que Tetsuya Toyoda a réalisé ses histoires avec génie, le ton est sincère, doux et juste, il y a une certaine poésie qui revient constamment, de la finesse également. Nous suivons d’infimes moments de vie, ce ne sont que des épisodes très court, mais ils sont à la fois concentrés et efficaces. « Goggles » n’a pas donné son nom à l’ouvrage pour rien, c’est une histoire avec pour le coup beaucoup de poésie et que je trouve magnifique. Je les ai toutes aimées, mais cette histoire reste ma préférée, elle est très touchante et émouvante.

Le illustrations sont à mon goût parfaites, je n’aurai pas pu espérer mieux. Le trait est fin et précis, il y a plein de petits détails, mais ça n’agresse pas le regard pas non plus. Les dessins nous mettent directement dans l’ambiance, les expressions de visage sont saisis avec beaucoup de réalisme, c’est vraiment très bien fait.

En conclusion :

« Goggles » est un très bel ouvrage. Les six petites histoires sont bien réalisées autant au niveau du scénario que des illustrations. Au travers de ces histoires, nous suivons des tranches de vie, au cœur du Japon, tout cela avec subtilité, finesse et poésie. J’ai passé d’agréables moments de lectures, j’ai parfois souris, parfois été touché, les émotions sont en effet pleines de sincérité.

Je vous conseille vivement cet ouvrage. Que vous aimiez les mangas ou non, je pense que vous trouverez quand même votre bonheur.


Titre : Goggles

Édition : Ki-oon

Auteur : TOYODA Tetsuya

Parution : 10 Octobre 2013
Pages : 250 pages
Prix : 14,00€

Publicités

5 réflexions sur “Goggles – Tetsuya Toyoda

  1. malecturotheque dit :

    J’ai justement lu hier « Undercurrent » de Tetsuya Toyoda !
    C’est aussi une (large) tranche de vie ; le mari de Kanae a disparu depuis deux mois, sans laisser de trace. Alors qu’un nouvel employé arrive aux bains pour aider la patronne, cette dernière engage un détective pour tenter d’en savoir plus sur la disparition de son mari.
    C’est une belle histoire dans laquelle se mélange plusieurs destins. Si tu a aimé « Goggles », je pense que tu apprécieras « Undercurrent » 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s