Eternels – Alyson Noël

Coucou, je vous propose de découvrir mon avis sur le roman « Éternels » de Alyson Noël.

eternels-alyson-noël

Résumé :

Avant, Ever était une adolescente joyeuse et populaire. L’accident qui va lui faire perdre sa famille va complètement la changer. De cet épisode bouleversant, elle a en effet reçu un incroyable don : celui de lire dans les pensées, de voir l’aura et de déchiffrer la vie des gens par un simple contact. Tout ceci n’est en aucun cas une bénédiction pour Ever, elle garde son secret, se renferme sur elle-même et est cataloguée comme « bizarre » dans son lycée à cause de son comportement. Sa vie va prendre un nouveau tournant avec l’arrivée du beau et mystérieux Damen Auguste. Alors que toutes les filles lui tournent autour, celui-ci montre un intérêt à son égard. Mais tout de suite, Ever voit le jeune homme d’un oeil perplexe car c’est la seule personne depuis l’accident dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Qui est donc ce mystérieux Damen…

Mon Avis :

En commençant ce roman, je ne savais pas où j’allais, je ne connaissais ni l’histoire dans ses grandes lignes et ni lu le résumé. Je partais dans de la découverte totale et l’idée de l’auteur a très vite retenu mon attention. J’ai rapidement été absorbé par cette histoire, la situation initiale m’a intrigué et l’élément déclencheur arrive vraiment tôt. Le prétexte de l’accident de famille où tout le monde meurt sauf un, à force de le retrouver un peu partout, je trouve ça presque banal. Néanmoins, il y a un petit côté d’originalité apporté au contexte général avec le don surnaturel d’Ever, qui est bien utilisé. Une intrigue s’installe dès les premiers chapitres, elle n’est certainement pas des plus captivantes qu’il puisse exister, mais elle a le mérite de donner envie connaitre la suite des évènements.

Dans l’ensemble, les personnages sont plutôt sympathiques, j’ai passé d’agréables moments en leur compagnie. Je trouve cependant qu’ils ont des personnalités peu profondes et ne m’ont pas accroché plus que ça. La personnage principale, Ever, a une personnalité singulière qui marche bien, c’est pourquoi j’ai réellement apprécié la suivre tout au long de ce roman. Mais je trouve que son caractère n’est pas assez développé, pour qu’elle soit vraiment attrayante et marquante. Le deuxième personnage important de ce roman, n’est autre que le mystérieux Damen, seule personne dont Ever n’arrive pas à lire les pensées depuis l’acquisition de son don. En tant que lecteur, notre curiosité est tout de suite attisée par ce jeune homme que l’on a hâte de découvrir et dont on a envie de savoir ce qu’il cache sous ses airs de séducteur. Il n’est pas commun, on est tout de suite intrigué par cette personne centrale de l’histoire. Damen a beau être un assez bon personnage, notamment grâce à son rôle, pour moi ce n’est pas non plus le coup de cœur. Le garçon qui paraît toujours parfait, sans défaut, jamais en colère etc… encore une fois, pour moi c’est un peu usuel.

Le récit me laisse un peu mitigé. Dès le départ j’ai été plongé dans ma lecture, la plume de l’auteur est fluide, simple donc agréable. L’histoire commence bien, il y a directement une intrigue qui s’installe et le contexte est plaisant. On est très vite impliqué grâce aux mystères qui arrivent par l’intermédiaire de Damen. L’ensemble était agréable et assez captivant, petit à petit il va aussi y avoir une romance qui va s’ajouter, le tout devient alors plus intéressant et attractif. J’ai trouvé ma lecture fluide et plaisante jusqu’à environ la moitié du roman où ça a commencé à se dégrader. Le rythme ralentit, l’équilibre se perd et on tourne un peu en rond. D’une part j’ai trouvé le ratio entre mystères, suspenses et révélations mauvais. On a constamment de nouveaux éléments qui rajoutent du suspense, mais en parallèle il n’y a pas assez de révélations et informations sur lesquelles se reposer. Finalement, les pages avançaient et moi j’avais l’impression que l’histoire stagnait un peu. D’autre part, bien que je trouvasse de prime abord la romance utile et s’alliant bien à l’histoire, elle a commencé à provoquer chez moi un léger sentiment de lassitude et d’énervement. C’était toujours deux pas en avant un pas en arrière, tu m’aimes moi non plus, bref ça devenait pesant.

Outre le déclin de ces aspects principaux du récit, les plus petits aspects sont restés constant et m’ont satisfait du début à la fin. Par exemple, l’histoire est aussi focalisée sur la relation entre Ever et le fantôme d’un membre de sa famille (qu’elle peut justement voir). C’est l’un des points que j’ai préféré, la relation entre Ever et le fantôme est belle et touchante. Cette relation dégage de nombreuses émotions, qui vont de la joie à la tristesse. J’aime d’autant plus cet aspect du récit que la relation évoquée libère une morale. C’est une morale que je trouve belle, vraie et inspirante, qui apporte un certain cachet à l’entièreté du récit.

L’auteure nous tient en haleine jusqu’à la fin. La révélation que l’on attendait depuis le début arrive enfin, les masques tombent. C’est un dénouement surprenant qui ouvre sur quelque chose de plus fantastique et sur un dilemme. Il y a un mélange entre amour, confiance et vérité, ça suscite davantage l’intérêt et donne envie de connaître la suite, donc de lire le tome suivant. Ce n’est pas une fin très riche en rebondissements et sensations, je n’ai pas été saisi, d’autant plus que l’on voyait l’issue se profiler bien avant. Cependant, ce dénouement reste tout de même assez accrochant, maîtrisé et m’a satisfait.

 En conclusion :

Globalement, j’ai bien aimé ce roman, j’en garde un bon souvenir et je lirai la suite. La lecture est agréable, notamment grâce à l’écriture assez simple et légère de l’auteure, on rentre très vite dans l’ambiance du récit. Il y a de bonnes idées, un bon sujet et une intrigue qui nous met directement en haleine. Les différents éléments composant le récit fonctionnent bien ensemble, le tout est attractif. C’est une lecture majoritairement fluide et entraînante. Malgré cela, il y a eu pour moi un certain déséquilibre à un moment de l’histoire. Ceci a fait que ma lecture est devenu moins captivante, moins intéressante, assez terne pendant un moment. Enfin, les personnages bien que sympathiques, n’ont pas su retenir mon attention.

« Éternels » tome un, est un bon roman. Je n’ai pas été totalement emballé, mais il est clair que j’ai passé de bons moments de lectures.


Titre : Eternels

Édition : Michel Lafon

Auteur : Alyson Noël

Parution : 15 Mars 2012
Pages : 363 pages
Prix : 15,95€

Publicités

3 réflexions sur “Eternels – Alyson Noël

  1. NYA. dit :

    Je me souviens d’avoir lu le roman des années avant, pendant l’été au lycée !! Tout ce dont je m’en souviens c’est de l’avoir fini d’un trait (eh oui, quand Damen est décrit d’une manière séductrice, charmeur et beaugoss, difficile de pas s’accrocher). Puis, je pense que Ever était assez sympathique comme personnage (même si elle me faisait un peu penser à Bella de Twilight..). L’histoire se termine souvent en suspense et je n’ai pas continué la saga après le tome 2, faudrait que je m’y mette.
    En tout cas, c’était très sympa de lire ta critique, ça m’a permis de me remettre dans le bain !
    Bisous,
    LBV.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s