L’ordre Terne – I.M Nancy

Quand l’auteur m’a contacté sur Twitter, en proposant de m’envoyer son livre, j’ai hésité. Je ne lis presque pas de fantasy, c’est un genre dont je ne suis pas particulièrement fan. Mais il faut savoir que pour cette année 2016, j’ai décidé d’essayer de varier mes lectures et de sortir de ma zone de confort. De plus, le résumé me donnait envie donc j’ai accepté. Je tiens donc à remercier I.M. Nancy pour ce bel envoi.l'ordre-terne-la-prophétie-des-sables

Résumé de l’éditeur :  

Berendor Cairn est un Da¨mon, un grand sorcier, survivant de l’époque révolue où la magie et les hommes coexistaient en paix. Mais c’est par sa faute qu’est arrivé le Grand Ravage, un désastre dont les habitants du Monde Connu payent encore le prix.
Rongé par la culpabilité, le vieillard cherche à se racheter en éliminant, l’un après l’autre, les envoyés des Lunes car – si l’on s’en tient à la Prophétie – c’est par eux qu’adviendra la fin des temps. Pour la énième fois de sa longue vie, le sorcier se met en quête du Mok’zir. Il n’aura de répit qu’après l’avoir tué. Mais cette fois-ci, il semble bien que la tâche soit plus ardue que prévue. Peut-être même impossible à accomplir…

Mon avis :

La première chose qui m’a sauté aux yeux c’est l’écriture de l’auteur. Elle a un style très particulier, pointu et travaillé. Il y a beaucoup de figures de style, le vocabulaire est recherché… Au début, je me suis senti « agressé » et trouvais que ça faisait un peu lourd à lire. Je pensais que ça n’allait pas le faire avec moi et que je n’allais pas accroché. Pourtant, au fur et à mesure je me suis habitué à ce style d’écriture que j’ai finalement adoré. J’ai pu profiter pleinement de la beauté du texte, c’est merveilleusement bien écrit, il y a un côté poétique aussi qui rend la lecture agréable et douce.

Au cours du récit, on change constamment de point de vue. C’est assez perturbant au départ car on reçoit plein d’informations, on a du mal à les assembler et par conséquent on s’y perd. De plus, les noms des personnages ne facilitent pas la chose. Ils sont assez « exotiques » on va dire. Entre « Da¨mon », « Betsahire » ou encore « Irhm » on ne sait plus où donner de la tête. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le démarrage a été assez compliqué pour moi.

L’univers est très mystérieux, ce qui n’aide toujours pas à la compréhension, mais ça reste tout de même un point fort de ce roman. J’ai bien accroché à l’ambiance générale. Je reproche souvent aux livres fantasy d’aller dans tous les sens, mais cela n’a pas trop été le cas avec ce roman.

Le contexte s’installe rapidement et tout est relativement bien dosé. Même si certains points sont assez complexes, ça n’a pas grande influence sur la lecture, donc on ne décroche pas.

L’histoire m’a vraiment captivé, j’ai totalement été pris par l’intrigue. Les objectifs sont clairement fixés dès le départ, on suit juste le déroulement des événements. L’intérêt du lecteur monte crescendo. Les éléments perturbateurs vont apporter du suspense et accélérer le rythme. J’ai été entraîné dans cette quête, pleine de mystères, de magies, de prophéties, de pouvoir, d’imprévus… C’était très plaisant à lire.

La fin du roman est ma partie préférée. Les éléments du récit se resserrent, la tension grimpe et d’importantes révélations tombent. C’était palpitant à lire, puisque simultanément certaines choses se dénouaient et de nouveaux enjeux naissaient. C’est la raison pour laquelle on a envie de connaître la suite et donc de lire le tome suivant (qui n’est pas encore sorti à l’heure où j’écris ces lignes).

En conclusion :

Malgré une entrée en matière compliquée, « L’ordre Terne » est un bon roman, l’intrigue est captivante et l’univers intéressant. La plume très recherchée de I.M. Nancy rend la lecture agréable et quelque peu unique en son genre. Pour moi qui n’est un grand fan de fantasy, j’ai été conquis et ça m’a même un peu réconcilié avec le genre. C’est un livre que je conseille fortement aux friands de fantasy, qui retrouveront facilement leurs repères et en profiteront entièrement. Je ne le conseillerai pas forcément à ceux qui n’aiment pas du tout la fantasy, mais il n’est pas impossible que tout comme moi vous fassiez une belle découverte.


Titre :  L’ordre Terne

 Auteur : I.M Nancy

Edition : autoédité

Parution : 20 novembre 2015
Pages : 214
Prix : 9,99€

Absences – Lauren Oliver

Bonjour! On se retrouve aujourd’hui pour ma chronique du roman « Absences » de Lauren Oliver. C’est un livre dont je n’avais jamais entendu parler, mais que j’ai eu envie de découvrir parce que je reconnaissais le nom de l’auteur. En effet, c’est Lauren Oliver qui a écrit la trilogie « Délirium » dont j’ai entendu beaucoup de bien, mais que je n’ai pas encore lu.

absences roman Lauren Olivier critique littéraire blog

Résumé :

Nick et Dara sont deux sœurs inséparables. L’aînée est Nick avec seulement un an de plus. Elles entretiennent une relation fusionnelle et très complice malgré leurs nombreuses différences. Un accident va tout faire basculer. Dara, défigurée, ne souhaitera plus adresser la parole à sa sœur pour une raison inconnue. Le si beau lien qui les unissait va progressivement disparaître, Nick va donc devoir puiser dans ses souvenirs pour tenter de dénouer la situation.

Mon Avis :

Lauren Oliver a écrit ce roman de manière remarquable. Tout est mis en œuvre pour emporter le lecteur au cœur de l’histoire. Cela se remarque par exemple au niveau de l’ambiance qui nous plonge dans l’univers et nous englobe entièrement.

Le ton léger et doux dénote avec l’aspect poignant du contexte générale. C’est un contraste très intéressant qui rend ici la lecture agréable et rythmée.

Au cours du récit, Nick et Dara prennent la parole tour à tour et nous racontent leur vie actuelle en nous faisant part de leurs émotions. Certains passages datent également d’avant l’accident. Ce procédé va parfaitement à cette histoire car il est enrichissant pour le lecteur de connaître les pensées et opinions des deux parties s’opposant, ainsi que leurs relations passées.

Le récit tourne principalement autour d’un problème relationnel fraternel. Même si ça peut paraître banal, je trouve que c’est un bon sujet car ce n’est pas souvent abordé. Dara reproche certaines choses à Nick qui de son côté lui en reproche aussi. En plus des rancoeurs plusieurs problèmes personnels compliquent la situation. Ces problèmes-là, on les rencontre au fil de la lecture de telle sorte à qu’il y a toujours un nuage de mystère à l’horizon. Le sujet abordé s’inscrit dans nos sociétés actuelles, c’est un fait divers mis en récit. C’est selon moi une des raisons pour laquelle ce roman captive, l’impression de réalité crée un intérêt particulier chez le lecteur.

Plusieurs petites intrigues dérivent de la principale, elles sont nécessaires pour « garnir » l’ensemble du roman. Dans « Absences » elles ne sont jamais très éloignées du sujet principal et très utiles au récit car elles renforcent les émotions que l’on peut déjà ressentir. Au cours du dénouement, une des intrigues va aussi donner un poids supplémentaire au message porté par ce roman.

Dans la globalité, j’ai apprécié les personnages des deux sœurs. Leurs différences de personnalité permettent à l’histoire d’être aussi émotionnelle. Personnellement, j’ai préféré Nick. Dara m’a un peu insupportée dans sa façon de penser, je la trouvais immature. À certains moments, je voulais juste la secouer et lui dire d’arrêter son cirque.

La fin m’a complètement surpris, je ne m’y attendais pas du tout. Je voulais que ça se termine différemment mais cela ne m’a pas déçu pour autant. Je me suis rendu compte que finalement ce dénouement est très efficace car il finalise le message avec brio. C’est un puissant message qui nous est transmis, le genre qui fait réfléchir et qui rappelle que la vie n’est pas toujours belle et juste.

En conclusion :

C’est un beau roman, touchant et bouleversant. Le sujet est poignant et confert un aspect de réalité au récit. L’écriture de Lauren Oliver est magnifique, elle arrive à nous emporter là où elle le souhaite. C’est une lecture qui ne vous laissera pas de marbre, c’est pour cela que je vous le conseille. De mon côté, c’est à la limite d’être un vrai coup de cœur!


Titre :  Absences

 Auteur : Lauren Oliver

Edition : Hachette Romans

Parution : 1 juillet 2015
Pages :384
Prix : 18.90€

Le labyrinthe / James Dashner

le-labyrintheRésumé :

Lorsqu’il reprend ses esprits, Thomas est totalement amnésique et se retrouve au milieu d’adolescents. Il fait parti d’eux désormais. Enfermés dans un immense labyrinthe de pierre, ils n’ont pas trouvés la sortie depuis deux ans. L’arrivée de Thomas va être suivi de plusieurs événements inhabituels. Celui-ci sera donc très vite au centre de l’attention. Mais ce qui est sur c’est qu’il va se donner corps et âme pour élucider les mystères et les faire sortir du labyrinthe.

James Dashner n’a pas perdu de temps, dès les premières pages l’action démarre. Thomas débarque au moment où nous commençons à entrer dans l’univers. De ce fait, une certaine proximité avec ce personnage se créer dès le départ.

Le début est brusque mais pas déplaisant, on ne se sent pas déboussolé et on découvre tout en même temps que Thomas. On plonge dans le labyrinthe la tête la première et un interêt se créer très rapidement.

Le contexte est fantaisiste et bien pensé. De jeunes garçons qui réussissent à créer une organisation stricte au sein d’un labyrinthe avec leurs règles, reunions etc… ce n’est pas commun. J’ai trouvé ça intéressant, enrichissant et j’ai beaucoup aimé voir tout cela évoluer.

Ce roman est très rythmé, il n’y a pas de coupures. Il se passe toujours quelque chose, on ne peut clairement pas s’ennuyer. De nombreux mystères et rebondissements nous tiennent en haleine tout du long. De belles scènes d’action ponctuent la lecture. C’est assez cocasse car finalement, l’histoire se passe presque toujours dans les mêmes lieux, mais on ne le ressent pas!

La personnalité de Thomas est une des choses qui m’a le plus plu dans ce roman. Il est naturel, honnête, gentil et courageux. J’ai beaucoup souri avec lui et donc adoré suivre ses aventures.

La lecture est fluide et agréable. On est suspendu aux lignes, c’est clairement le type de livre qui vous absorbe complètement au point de ne plus vouloir le lâcher. Ainsi, ça ce lit très vite, on ne voit pas les quatre cents pages passer.

Le dénouement est et de qualité, mais je ne l’ai pas trouvé aussi transcendant que ça. Il y a bien sur des rebondissements et de l’action comme habituellement dans les dystopies, mais ici ça n’a pas fait naître en moi un intérêt bien plus fort que le reste. Par contre, ça a très bien introduit le prochain tome qui va être assez différent je pense. Sûrement encore plus mouvementé et avec plus d’enjeux… Bon, vais arrêter de spéculer et je vais attendre de le lire!

En conclusion c’est un superbe livre. Je dirais presque un coup de cœur. On accroche tout de suite, c’est enivrant. Tout est bien maîtrisé et juste. L’univers et captivant… C’est un très bon roman et je vous le conseille vivement. Je lirai le tome deux « La Terre Brûlé » dans les mois qui suivent.