Arena 13 – Joseph Delaney

« Arena 13 » est un roman qui me faisait de l’œil depuis un bon moment. Faisant partie de la sélection du CODE LEA, j’ai directement saisi l’occasion pour me lancer dans cette lecture. Qu’en ai-je pensé? Je vous laisse le découvrir tout de suite.

arena-13-joseph-delaney

Résumé :

Vaincue par des machines douées de conscience, l’humanité n’existe presque plus. Les derniers habitants vivent dans le pays de Midgard, confinés par l’épaisse barrière de brouillard qui les entoure. Au-delà de cette barrière infranchissable, personne ne sait ce qu’est devenu le monde. Le pays de Midgard est dominé par une créature qui terrorise les habitants, qui vole les âmes : Hob.  Gindeen, la seule ville du pays abrite des arènes, dans lesquelles se succèdent des combats à longueur de journée. Il existe treize arènes dont la plus prestigieuse est la treizième. Dans l’arène treize, on parie sur celui qui fera couler le sang en premier, on parie sur celui qui trouvera la mort… Le jeune Leif arrive un jour à Gindeen, dans un but précis. Il souhaite à tout prix combattre dans l’Arene 13, pour se venger…

Mon Avis :

L’univers de ce roman est la première chose qui m’a plu. C’est un univers fantasy avec un aspect dystopique, construit autour d’éléments qui rappellent la civilisation romaine. Il est en effet question de combats dans des arènes, comme des combats de gladiateurs, avec aussi l’idée du prestige des combattants et de toute une fascination du peuple concernant tout cela. C’est un univers prenant, intéressant, à la fois sombre, mystérieux et fascinant. Malheureusement, j’ai trouvé que cet univers, n’a pas su toujours être mis correctement en valeur au cours du récit. Je trouve que ce monde que l’auteur a créé n’est pas assez enraciné et un peu instable parfois. J’aurais aimé que Joseph Delaney aille plus loin avec cet univers-là.

Le récit en lui-même est plutôt sympathique, on suit le personnage principal, Leif, dès son arrivée à Gindeen où il a un but bien précis. Ce personnage de Leif est plaisant à suivre, assez attachant, mais selon moi il n’a pas eu un caractère assez marqué pour porter l’histoire. Il est quand-même assez effronté, il est courageux, il a de belles valeurs, c’est le type de personnages que l’on voudrait avoir pour ami. Mais, même si je l’ai beaucoup apprécié, il a manqué cette touche qui le rendrait unique et marquant. Les personnages dans son genre sont construits à partir de codes assez récurrents, et Leif n’a pas cette singularité qui lui permettrait de se détacher de tout ce genre de personnage que l’on retrouve souvent.

La lecture est tout à fait fluide et agréable, on a un bon univers, un bon personnage principal. Les péripéties sont assez plaisantes également, on a des moments de tension, de doutes, de peur, de joie… J’étais attaché au personnage, le récit m’a vraiment entraîné de telle sorte qu’à certains moments, j’étais littéralement en colère ou déçu. J’ai vibré avec Leif, et cela est un bon point. Malgré ces bons points, je n’ai pas vraiment apprécié le roman dans sa globalité. Je trouve que la construction du récit est assez étrange et je m’y suis un peu perdu.

On a dès le départ une première intrigue, Leif a un but précis et unique. À partir de là, viennent les péripéties. On a des moments d’action, on avance au niveau de l’intrigue etc… Puis vers la fin, une nouvelle intrigue apparaît. Cette dernière est bien sûr étroitement liée à la première, mais personnellement j’ai été un peu perturbé. Même si je sais que ce n’est pas le cas, il n’empêche que j’ai eu l’impression que tout ce qui a été construit avant a été balayé par ce rebondissement qui arrive à contre-courant de tout ce qui a déjà été mis en place. Je sais pertinemment que ce rebondissement va probablement apporter plus dynamisme et de sensations à la suite de l’histoire. Cependant, même au moment où je vous écris je n’arrive toujours pas à comprendre, j’ai presque du mal à voir le récit comme un ensemble tout à fait cohérent. J’ai cette impression d’avoir été roulé dans la farine au dernier moment.

Paradoxalement, (ou pas d’ailleurs) cette fin en elle-même je la trouve réussie. On a du rebondissement, du dynamisme et un très bon rythme. C’est une fin prenante, surprenante, émouvante aussi. C’est riche, ça crée une rupture qui relance l’intérêt du lecteur. De ce point de vue précis, c’est satisfaisant.

Tristement, je ne vais pas terminer cette chronique en beauté, puisque j’ai encore deux bémols à évoquer. Tout d’abord, j’ai trouvé qu’il y avait un manque de description des personnages fantastiques de ce récit. Dans « Arena 13 » il est question de quelques bêtes étranges et j’ai trouvé qu’elles n’étaient pas toujours bien décrites. C’est peut-être pour garder un peu le côté mystérieux, mais j’ai peiné à visualiser pleinement ces êtres étranges, pourtant au cœur du récit.

Deuxième point, j’ai été extrêmement déçu par le fait que ce roman ne corresponde pas au genre qu’on lui donne. J’ai vu partout qu’ « Arena  13 » était catégorisé comme « roman ado » même sur les pages officielles de l’éditeur, alors que je ne trouve pas que ce roman corresponde vraiment à ce que je qualifierais comme tel. J’ai trouvé pour le coup que faisait plus jeunesse que roman ado. L’élément qui m’avait conforté dans l’idée que ça soit un roman davantage typé « ado » a été l’indication « pour lecteurs avertis. Découvre d’autres livres à ne pas lire la nuit sur ww…. », que l’on retrouve sur la quatrième de couverture. L’univers à beau être assez sombre, je n’ai pas vraiment pas eu peur en lisant ce livre, et c’est un froussard qui vous le dit! Il y a pourtant des romans jeunesse que j’avoue eu avoir du mal à lire la nuit, mais pas celui-là.

En conclusion :

« Arena 13 » est un bon roman, simple à lire, avec un univers intéressant, un personnage attachant et un récit plutôt captivant. Cependant, je trouve qu’il manque plein de petits éléments, qui font que ce roman n’est pour moi pas pleinement abouti. Ce livre n’est pas à la hauteur de ce qu’il nous promet, de ce à quoi je m’attendais pour un tel livre, par conséquent je suis assez déçu par cette lecture.

Dans le cadre du CODE LEA 2017 je dois donner à ce roman une note.
Voici le système de notation :
-1 étoile (nul)
-2 étoiles (pourquoi pas?)
-3 étoiles (intéressant)
-4 étoiles (très bien)
-5 étoiles (excellent !)
Voici ma note pour cette BD :
*** Trois étoiles (intéressant).

 


Titre : Arena 13
Auteur  : Joseph Delaney
Edition : Bayard Jeunesse
Parution : 5 Novembre 2015
Pages : 390 pages
Prix : 15,90€

U4.Yannis – Florence Hinckel

Bonjour, je reviens aujourd’hui avec ma chronique sur le roman « U4.Yannis ». « U4 » est une série littéraire au concept assez original. Quatre auteurs français : Yves Grevet, Vincent Villeminot, Carole Trébor et Florence Hinckel se sont lancés dans un projet ambitieux. Ils ont eu pour but de raconter chacun la même histoire au travers d’un personnage différent. Il y a donc quatre romans et on peut lire chaque livre de la série dans l’ordre souhaité.

« U4.Yannis » est le second roman de la série que je lis, après « U4.Koridwen« .

u4-yannis-florence-hinckel

Résumé :

Le jeune Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts à cause du virus U4, qui a décimé quatre-vingt-dix pourcent de la population mondiale, et dont les seuls survivants (à quelques exceptions près) sont des adolescents. Yannis, comme les trois autres protagonistes de la série a le statut d’Expert dans le jeu en ligne WOT. Comme tous les Experts, il a reçu le message du maître du jeu Khronos, qui les invite à Paris le 24 Décembre pour éviter la catastrophe. Yannis n’a plus personne, si ce n’est son fidèle chien, les fantômes de membres de sa famille le hantent. Pour éviter la folie, Yannis s’accroche à ce dernier espoir :  le rendez-vous de Khronos à Paris.

Mon Avis :

Yannis est de Marseille. Depuis le désastre qu’a créé le virus U4, la ville est extrêmement dangereuse. Plusieurs groupes patrouillent à travers la ville, volent et sont sans pitié. C’est la loi du plus fort. Les jeunes de ses groupes, jeunes des quartiers de Marseille, disent avoir trop souffert de l’ordre social d’autrefois. Ils profitent du chaos entraîné par U4, pour changer tout ça, devenir maintenant les maîtres de la ville et imposer leurs lois. Sous l’un de mes articles, dans lequel je disais que je lisais « U4.Yannis » une personne a commenté en disant qu’elle trouvait que la ville de Marseille était un peu stigmatisée, du fait qu’elle soit la ville la plus dangereuse de la série U4 apparemment. Moi, je n’ai pas eu ce ressenti, bien que tout ce qui est stigmatisation etc a tendance à m’énerver. Yannis vit dans un quartier « chaud » de Marseille, il est d’origine maghrébine, mais j’ai apprécié le fait que l’auteur ne joue pas à fond sur cela. Pour ce qui est de la violence dans la ville, c’est vrai qu’il y en a beaucoup, mais je ne pense pas que c’est tant de la stigmatisation, ce qui se passe dans les autres villes, ce n’est pas tout rose non plus.

Comme pour Koridwen dans « U4 Koridwen« , durant la majeure partie de ce récit, nous suivons Yannis dans son cheminement vers Paris. Cheminement qui est une véritable aventure et qui nous tient captivé. Le rythme est agréable, il se passe toujours quelque chose. L’action est clairement de la partie et nous met de nombreuses fois en émois. On passe par des moments de stress, de peur, de pitié, d’énervement, de joie… Ce récit nous entraîne totalement, de sorte que l’on ne voit plus les pages défiler.

Ce récit a beau m’avoir plu, il ne surpasse clairement pas celui de « U4.Koridwen ». La construction du récit, qui suivait une comptine bretonne, dans « U4.Koridwen » était géniale, alors que là on a une structure de récit  habituelle, sans superflu. Ce qui m’a aussi manqué dans ce roman, ce sont les rebondissements, qui auraient pu relever davantage la lecture. J’ai vibré avec Yannis, mais pas autant qu’avec Koridwen. Je trouve que l’on a moins d’effets de surprise et moins de bouleversements, qui permettent de créer encore plus d’intérêt. J’ai aussi trouvé que l’aventure de Yannis était globalement moins trépidante que celle de Koridwen.

Yannis est un personnage que j’ai moyennement aimé. J’ai envie de dire que c’est « une bonne personne », il est tout à fait sympathique, il a une belle personnalité. Mais, je ne suis pas toujours en phase avec son énergie et certains de ces choix. C’est un personnage que je n’ai pas trouvé foncièrement attachant. Durant ses péripéties, Yannis va rencontrer de nombreuses personnes, il y a donc une diversité de personnages, c’est chouette. Mais, un des personnages qui va l’accompagner très tôt dans ses péripéties est un personnage de la série U4. Là ça me pose un problème, parce qu’il passe la moitié du récit avec ce personnage. Par conséquent, quand je lirai le livre de ce personnage, je connaîtrai déjà la moitié du récit. Je trouve cela dommage, même si, bien sûr on a ainsi un point de vue différent sur de mêmes évènements. En plus de cela, je n’ai pas aimé le caractère du personnage en question, donc à suivre…

La fin, je dois le reconnaître m’a un peu déçu. Le récit est mouvementé et dynamique tout au long du roman, mais le dénouement est simple, insipide je dirais. Un dénouement n’a pas besoin d’être forcément dynamique pour être bon, on est d’accord, mais dans ce cas, la simplicité ne fonctionnait pas. Yannis avait un objectif clair depuis le début, et alors qu’il touche du doigt son objectif il se rétracte. Il n’y a même pas avant qu’il se rétracte une action forte créant une rupture. On attend depuis le départ, pour finalement rien de concret et moi ça m’a déçu. Également, j’ai trouvé que certaines choses étaient un peu trop faciles dans cette fin.

En conclusion :

J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Le récit est dynamique, on est constamment dans l’action. On suit le cours des péripéties de Yannis, dans une France décimé par U4, entre violences et complots. On est captivé du début à la fin. Le personnage de Yannis est sympathique, mais ne m’a pas énormément plu. Enfin, la fin de ce roman est pour moi un mauvais point, car je trouve qu’elle n’est pas satisfaisante et en certains points assez simpliste. Globalement ça reste donc un bon roman, mais si vous avez lu avant « U4.Koridwen« , qui est à mon avis bien meilleur, peut être que comme moi, vous apprécierez moins ce tome-ci.


Titre : U4.Yannis

Auteur  : Florence Hinckel

Edition : Nathan

Parution : 27 Août 2015
Pages : 300 pages
Prix : 16.90 €

Test / Tag Les couleurs

test-tag-les-couleurs

Salut,  aujourd’hui je réponds au dernier Test/Tag proposé par Pocket Jeunesse, qui s’intitule « Test / Tag Les couleurs ». On va s’intéresser aux couleurs des couvertures de livres. Le but est de citer pour chaque critère un livre lu ou que l’on possède.

C’est parti!

1) Un des mots du titre est une couleur.

« #Bleue » de Florence Hinckel, c’est une de mes dernières lectures d’ailleurs.

bleue-florence-hinckel

2) La couverture est en majorité jaune.

« Harry Potter et l’enfant maudit » de J.K Rowling.

harry-potter-et-lenfant-maudit

3) Tous les tomes de la saga sont dans les mêmes tons de couleurs.

Il y a une édition de la trilogie « Divergente » chez Nathan où les livres ont tous une couverture noire.

divergente-tome-un-veronica-rothdivergente-tome-deux-nathan

divergente-tome-3-nathan-veronica-roth

4) Les couleurs de la couverture reprennent celles du drapeau de votre pays.

Sur la couverture de mon exemplaire d’ « Iliade, Odysée » d’Alessandro Baricco, on voit les couleurs qui composent le drapeau tricolore français.

homere-iliade-alessandro-baricco

5) Le titre du livre est de couleur rouge.

Le tome deux de « Divergente » de Veronica Roth.

divergente-tome-deux-nathan

6) La couverture est aux couleurs de l’automne.

Ça dépend de ce que l’on appelle « couleur d’automne ». Moi par exemple, je trouve que la couverture du quatrième tome de la saga « Harry Potter » est assez aux couleurs de l’automne.

harry-potter-et-la-coupe-de-feu-harry-potter-tome-4

7) La couverture reprend uniquement 3 couleurs.

La couverture du tome deux d’ « Assassination Classroom » (oui, j’ai compté le blanc comme une couleur, huhu, ne me tapez pas!)

assassination classroom t

8) Il y a un effet brillant sur la couverture.

« Harry Potter, le grand atlas » à des détails brillants sur sa couverture.

harry-potter-le-grand-atlas

9) La couverture est en majorité verte.

« Candide » de Voltaire aux éditions Larousse.

candide-voltaire

10) La couverture est de votre couleur préférée (si jaune ou vert, le livre doit être différent de ceux cités précédemment).

De loin, ce critère est le plus facile à trouver dans ma bibliothèque. J’adore le bleu et je possède plusieurs livres dont la couverture est bleue. Pour n’en citer qu’un, il y a « Wonder » de R.J. Palacio.

wonder-jrpalacio

11) La couverture reprend au moins les 7 couleurs de l’arc-en-ciel (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet).

Sur la couverture du tome neuf de la BD « Ariol » par exemple, on retrouve au moins les sept couleurs de l’arc en ciel.ariol-tome-neuf

12) La couverture est noire et blanche.

Alors là, je ne trouve pas du tout ^^ .

gif-cry-pleure

Voilà, c’est tout pour ce tag. Si vous le faites après moi, n’hésitez pas à m’envoyer vos liens pour que je regarde vos réponses.

À bientôt!

Tag Ma vie en gif – spécial réactions de lecteurs

tag-ma-vie-en-gif-spécial-réactions-de-lecteursIl y a un peu plus d’un an, j’avais réalisé le tag « Ma vie en gif ». J’ai apprécié le faire et j’ai vu qu’il a bien plu. Il y a quelques temps, j’ai eu l’idée de refaire ce tag mais différemment. J’ai eu envie d’exprimer par le biais des gifs mes réactions face à des problèmes et situations, que nous fans de livres pouvons rencontrer. Ainsi, est né un dérivé du tag « Ma vie en gif » : le tag « Ma vie en gif, spécial réactions de lecteurs ».

J’ai trouvé dix situations que je pense qu’un bon nombre de lecteurs ont déjà vécu. Chacune d’entre elles sont illustrés de gifs représentant ma réaction. Voilà donc le principe du tag, maintenant commençons!

Ma réaction… 

♦ …Lorsqu’un évenement improbable et surprenant survient en plein milieu de ma lecture.

gif-shocked-étonné-choqué

♦ …Lorsqu’un personnage que j’adore meurt.

gif-mort-déçu

♦ …Lorsque je vois mes rayons favoris dans les librairies.

tumblr-gif-amazed

♦ …Lorsque dans ma lecture, l’action est à son comble.

tumblr-gif-popcorn

♦ …Lorsque je me remarque que mon marque page a disparu.

gif-chercher-search

♦ …Lorsque je m’endors, mais que j’ai absolument envie de continuer à lire.

gif-tumblr-reading-sleep-tired

♦ …Lorsque je remarque que quelqu’un lit par dessus mon épaule.

gif-harry-potter-hermione-ron

♦ …Lorsque je reçois un livre que j’attendais depuis longtemps.

gif-happy

♦ …Lorsque je sors un livre de mon sac à la fin de la journée et qu’il est complètement corné!

gif-angry-tumblr-disney-lilo

 

♦ …Lorsque j’apprends que le prochain tome d’une série que j’adore sort dans plus d’un an.

gif-cry-pleure

Ce tag se termine ici, j’espère de tout coeur qu’il vous a plu et que vous avez passez un bon moment.

Tout comme le tag original, je tague cinq personnes à faire ce tag:

Victor

Lunabookaddict

L’écho des mots

Bettierosebooks

♦Prends un livre et détends toi

Bien sur, même si vous n’êtes pas tagué je vous invite à le faire si l’envie vous en dit.

Test / Tag P.O.C.K.E.T. J.E.U.N.E.S.S.E.

test-tag-pkj

Salut, aujourd’hui je réalise le dernier Test/ Tag en date créé par Pocket Jeunesse. Pour ce nouveau Test/ Tag le principe est simple, pour chaque lettre du nom Pocket Jeunesse, il va falloir citer un livre en suivant l’indication donnée.
Voilà, je ne parle pas plus. Commençons!

P : un livre dont le titre commence par un P.

Il y  a « Phobos » de Victor Dixen, un roman que j’ai adoré! D’ailleurs la chronique ne devrait pas tarder à arriver.

phobos-victor-dixen

O : un livre dont le prénom du héros/ de l’héroïne commence par O.

J’ai beau chercher, je ne trouve rien!

C : une Couverture que vous adorez.

heritiere-salisbury

Sur le coup, je pense à la couverture du roman « L’héritière » de Melinda Salisbury. Je trouve qu’elle est vraiment sublime.

K : un livre dont l’auteur a un K dans son nom de famille.

audrey-retrouvee

Il y a par exemple « Audrey Retrouvée » de Sophie Kinsella. Je ne l’ai pas encore lu mais ça ne saurait trop tarder.

E : un livre dont le titre se termine par la lettre E.

le-labyrinthe-james-dashner

« Le Labyrinthe » de James Dashner!

T: une Trilogie que vous aimez beaucoup.

hunger-games

Je pense tout de suite à la trilogie « Hunger Games ». J’ai beaucoup aimé et je pense que c’est devenu une sorte d’incontournable.

J : un livre dont le premier mot commence par la lettre J.

journal-dun-degonflé

« Journal d’un dégonflé » de Jeff Kinney.

E : un livre sans E dans le titre.

infini-+-un

Je peux citer mon coup de coeur « L’infini + un » d’Amy Harmon.

U : un livre Unique qui ne fait pas partie d’une série et qui est un coup de cœur.

humains-matt-haig

« Humains » de Matt Haig. J’ai eu un grand coup de coeur pour ce livre, je vous le conseille encore et je pense que je le relirai cet été.

N: une Nouveauté que vous venez de vous procurer.

Les derniers livres que je me suis procuré ne sont pas des nouveautés 😅.

E : un livre avec le mot « Et » dans le titre.

harry-potter-et-la-chambre-des-secrets

« Harry Potter et la chambre des secrets »

S : un livre qui fait plus de Six cent pages.

La 5ème Vague - tome-1

« La 5ème vague » de Rick Yancey, un bon pavé de 608 pages.

S : un livre dont le dernier mot se termine par la lettre S.

nos-etoiles-contraires

« Nos Étoiles contraires » de John Green.

E : un livre avec une Etoile sur la couverture.

Pour trouver un livre correspondant j’ai longuement cherché, fouillé… Et je suis finalement tombé sur la très chouette bande dessinée « Zita fille de l’espace ».

zita-fille-de-lespace

Ce tag est maintenant terminé, j’espère qu’il vous aura plu, moi j’ai adoré le faire. Je suis quand même un peu déçu de n’avoir rien trouvé pour la lettre O.

Si vous réalisez aussi ce Test/ Tag à la suite de cet article, n’hésitez pas à me le dire, ce serait avec plaisir que je viendrai voir les livres que vous avez choisi.

Test / Tag Pocket Jeunesse – Les choix impossibles 2

choix-impossibles-2

Coucou, aujourd’hui je réalise la deuxième partie du Test/Tag Les choix impossibles. J’avais beaucoup aimé répondre à la première partie donc c’est toujours avec enthousiasme que je réalise celle-là. Les règles du jeu n’ont pas changé : il y a quinze dilemmes et pour chacun d’entre eux il va falloir choisir entre deux possibilités. Les dilemmes peuvent s’avérer très complexes, voire même presque impossible d’où le nom du tag.

Donc maintenant, c’est parti!

1) Ne lire qu’un chapitre par jour OU lire un seul livre par mois en 3 jours.

Je préfère ne lire qu’un chapitre par jour. Cette possibilité me permettrait d’avoir un peu de lecture tous les jours, alors que l’autre me laisserait de nombreux jours sans lecture.

2) Ne jamais pouvoir relire aucun livre OU être obligé de relire un livre que vous avez détesté.

Dans ce cas précis, cela ne me dérange pas de relire un livre que j’ai détesté. Même si la lecture me paraîtrais doublement plus longue et ennuyante, je saurais qu’à la fin j’aurais la possibilité de pouvoir relire tous les livres que je souhaite.

3) Devoir se séparer de 15 livres de sa bibliothèque OU devoir prêter ses livres.

J’aime tellement mes livres qu’il me serait difficile de me séparer de quinze d’entre eux, de façon définitive. Mais, il est vrai qu’au fond je pourrais trouver au moins quinze livres qui trainent au fond de ma bibliothèque et dont je ne voudrais surement plus. Cependant, je choisis la deuxième option, celle de prêter ses livres. La lecture ça se partage et je trouve que c’est tout à fait normal de prêter un livre, à condition, bien sûr, que le destinataire en prenne soin.

4) Le héros/l’héroïne est mal choisi dans une adaptation cinématographique OU son amoureux/se est mal choisi.

Selon moi, le héros ou l’héroïne a une place fondamentale dans l’adaptation cinématographique ainsi que dans le livre. Pour nous accrocher, il se doit d’être le plus parfait possible, au niveau de sa personnalité, de son caractère etc… De plus, les histoires d’amour ne sont pas quelque chose que je chéris intensément. Que l’amoureux d’un tel ne soit pas bien choisi ça ne dérange pas si le héros est à la hauteur. Par conséquent, oui je préfère de l’amoureux/se soit mal choisi.

5) Lire uniquement de la romance pendant 1 mois OU lire uniquement de la fantasy pendant 1 mois.

C’est un choix assez difficile. Comme expliqué précédemment, la romance n’est pas mon genre de prédilection. Il s’avère que la fantasy non plus, néanmoins je me suis quelque peu réconcilié avec ce genre en lisant « L’ordre Terne » de I.M Nancy. Au final, je choisirais quand même de lire uniquement de la romance pendant un mois. Dans presque toutes mes lectures, je retrouve des romances même s’il ne s’agit pas de romance pure. Après, il y a plusieurs niveaux de fantasy mais c’est clair que j’en lis peu. C’est la raison pour laquelle je préfère plutôt lire uniquement de la romance pendant un mois, c’est le genre qui m’est le plus familier des deux.

6) Ne pas voir la couverture d’un livre avant de le commencer OU ne pas lire la 4e de couverture avant de le commencer.

Je trouve que le visuel d’un livre peut avoir une grande importance. Il peut faire naître le désir de découvrir et peut donner des indications sur le contenu. Je ne lis pas souvent les quatrièmes de couverture, soit pour garder la surprise, soit parce que généralement je trouve qu’elles donnent un petit peu trop d’informations. C’est pour cela que sur mon blog je rédige mes propres résumés et je ne prends plus ceux des éditeurs comme je le faisais au tout début de mon blog. Bref, tout cela pour dire que ça ne me gêne pas de pas lire la quatrième de couverture avant de commencer un livre et que je choisis cette option.

7) Votre meilleur ami déteste votre livre préféré OU votre meilleur ami refuse de lire votre livre préféré.

Il est vrai qu’en tant que lecteur, j’aime légèrement beaucoup forcer la main à mes amis pour lire mes livres préférés. Tâche assez compliquée, sincèrement, quand ces amis n’aiment pas forcément la lecture ;(. Mais bon, comme je ne lâche jamais rien, ça ne me gêne pas d’essayer de convaincre un ami pendant même un an ou plus. C’est pour cela que je choisirais plutôt que mon meilleur ami déteste mon livre préféré. Déjà, cela voudrait dire qu’il l’a lu et en plus j’aime beaucoup débattre avec les personnes qui  n’ont pas aimé un livre que moi j’ai aimé, je trouve ça intéressant et enrichissant. Avis opposés ou très proches, peu m’importe, si c’est pour parler lecture, je suis partant!

8) Adorer un livre que tout le monde déteste OU détester un livre que tout le monde adore.

Je trouve que les deux choix sont équivalents. L’un ou l’autre ne me gêne pas plus que ça, j’assume mes coups de cœur et déceptions sans me laisser entièrement influencer par une majorité. Je dirais que je préfère détester un livre que tout le monde adore parce que c’est plus « drôle », on va dire. C’est un cas qui m’arrive plus ou moins aussi,  vu qu’il y a des livres que beaucoup ont adoré et que je n’ai pas autant aimé. Néanmoins, vraiment détester un livre quand tout le monde l’a adoré, ça ne m’est jamais arrivé.

9) Eleanor & Park OU Aristote & Dante. (Si vous n’avez lu aucun de ces deux livres, qu’attendez-vous?!?)

Voici deux livres qui me tentent, surtout « Eleanor & Park » et que vous l’aurez compris, je n’ai pas lu! Je n’ai aucune excuse pour ne pas avoir lu ces livres. Comme toujours, on se dit « il faut que je lise tel ou tel livre » mais à la fin, on n’a juste pas assez de temps pour le faire.

10) Un livre avec un roadtrip OU un livre avec du voyage dans le temps.

J’aime bien les deux mais je choisirais plutôt un livre avec un roadtrip. Le dernier livre que j’ai lu à ce jour contenant un roadtrip c’est « L’infini + un » et j’ai adoré ce roman. C’est la raison pour laquelle je fais ce choix et d’ailleurs encore une fois, je vous conseille ce livre.

11) Voir l’adaptation d’un roman avant de lire le livre OU lire le roman mais ne jamais voir le film.

Je dois vous avouer que j’ai laissé échapper un petit cri d’horreur en lisant la première possibilité. Je mets toujours un point d’honneur à lire les romans avant l’adaptation, dans les cas où je sais que j’ai envie de lire le roman. Cela été le cas avec « Nos étoiles contraires » et « Hunger games » par exemple, et ce sera le cas pour « Le Labyrinthe » aussi. La seule exception que je compte faire pour l’instant c’est avec « La 5 ème vague » puisque le dernier tome n’est pas encore sorti. Et encore, j’ai tenu à finir les deux déjà parus avant de voir le film.

12) Devoir sortir du Labyrinthe OU devoir s’échapper de Nil.

Oups, je n’ai lu que le premier tome de « Labyrinthe » et je n’ai pas lu « Nil ». Je ne peux donc pas choisir.

13) Rencontrer un auteur que vous ne connaissez pas et pouvoir échanger OU voir votre auteur préféré 5 secondes et avoir juste votre livre signé.

Le deuxième choix vaut pour moi totalement la peine. Si je vois un de mes auteurs préféré pendant juste quelques secondes, et qu’en plus j’ai le droit à un livre dédicacé, je suis déjà très content.

14) Un livre qui finit bien OU un livre qui finit mal.

Selon moi, ça dépend entièrement de l’histoire. Autant une fin heureuse peut me faire plaisir pour les personnages, autant dans certains cas je trouve que ça fait un effet plat. Je choisirais plutôt qu’un livre finisse mal car c’est quelque chose que je souhaite généralement dans mes lectures. Une fin heureuse, c’est un peu habituel, c’est ce que l’on retrouve depuis notre plus jeune âge avec les contes. Une fin négative peut transmettre beaucoup d’émotions, de sensations et rendre un livre inoubliable, c’est pourquoi je fais ce choix.

15) Conseiller un livre que vous n’aimez pas à quelqu’un en étant quasiment sûr qu’il va aimer OU conseiller un livre que vous adorez en étant quasiment sûr qu’il ne va pas aimer.

Dans le cas où je connais bien la personne, oui je peux totalement conseiller un livre que je n’ai pas aimé sachant que lui va sûrement l’aimer. Sinon, à part si je suis d’humeur taquine et que je veux lui faire une vacherie, non je ne lui conseillerais pas un livre que je pense qu’il ne va pas aimer, même si pour moi c’est un très bon livre.

J’ai encore une fois aimé me prêter à ce Test/Tag créé par Pocket Jeunnesse. Pour lire mes réponses à la première partie je vous invite à cliquer ici. J’espère que ça vous a plu, n’hésitez pas à commenter si vous souhaitez réagir à propos de quoi que ce soit.

Test/Tag Pocket Jeunesse – Les choix impossibles

tag-pocket-jeunesse-choix-impossibles

@PocketJeunesse

Coucou, aujourd’hui je réalise un nouveau Tag créé par Pocket Jeunesse. Il s’intitule « Les choix impossibles » et porte bien son nom. Il y a quinze dilemmes et pour chacun d’entre eux il va falloir choisir entre deux possibilités. Les dilemmes peuvent s’avérer très complexes, voire même presque impossibles d’où le nom du tag.

Voilà, je pense que vous avez compris. Maintenant, place à la torture!

1) Votre livre préféré n’existe pas OU vous n’avez pas de coup de cœur pendant 3 ans.

Je préfère que mon livre préféré n’existe pas. N’avoir aucun coup de cœur pendant trois ans serait trop difficile à vivre. Imaginez un peu la tristesse. Au moins, si mon livre préféré n’existe pas, un autre pourrait prendre sa place. On n’est jamais à l’abri d’un immense coup de cœur.

2) Conseiller un livre OU se faire conseiller un livre.

Bien que j’aime me faire conseiller des livres, je préfère et de loin en conseiller moi-même. J’aime ça, c’est l’une des raisons pour lesquelles je tiens ce blog d’ailleurs. Pour moi, c’est devenu fondamental d’aider les autres dans le choix de leurs prochaines lectures, en leur faisant part des miennes. Et pour tout dire, je conseille largement plus de livres que l’on m’en conseille personnellement, ça me manquerait donc peu.

3) Hunger Games OU Le labyrinthe.

Je dirais « Hunger games » parce que je n’ai lu que le premier tome de la trilogie  » Le labyrinthe ». Néanmoins, j’ai adoré ce premier tome. Je pense que si j’avais fini de lire la trilogie et que tous les tomes m’avaient autant plu, mon choix aurait pu être différent.

4) Corner une page de son livre OU casser le dos.

Quelle horreur, mais quel est ce tag bon Dieu!!! Par dépit, je préfère corner une page, c’est peu visible et le livre ne souffrira pas trop. Par contre casser le dos volontairement, ça jamais, ô grand jamais. Mettez-vous à la place du livre, il souffre plus, il agonise tellement!

5) Un cliffhanger à la fin d’un premier tome et ne pas pouvoir lire le T2 avant 1 an OU un livre avec une fin ouverte qui n’aura jamais de suite.

Sans hésiter, je dirais un cliffhanger à la fin d’un premier tome et ne pas pouvoir lire le second tome avant un an. C’est sûr qu’un an d’attente peut paraître long surtout si c’est un bon cliffhanger. Mais au moins, avec ce choix, j’ai la certitude d’avoir les réponses à mes questions, alors qu’une bonne fin ouverte sans suite peut vraiment torturer l’esprit.

6) Un roman adapté en film/série OU un roman non adapté.

Il est vrai que de plus en plus, les romans sont adaptés en film ou série. Moi, je penche plutôt vers les romans adaptés cinématographiquement. Je trouve que c’est en général plus fidèle au roman que les séries. Mais, il est vrai que certaines séries bien qu’un peu éloignées du roman sont géniales.

7) Un livre génial avec une couverture moche OU un livre passable avec une couverture géniale.

Pas de faux-semblant, je sais bien que comme moi, nombreux d’entre vous aiment les jolies couvertures. Il n’y a pas de mal à ça! Je trouve tout aussi dommage d’avoir un livre qu’on adore avec une couverture moche qu’avoir un livre à la couverture magnifique mais avec un contenu qui ne nous plaît pas tellement. Cependant, j’aime les livres avant tout pour les histoires qu’elles renferment. Par conséquent, oui je préfère un livre génial avec une couverture peu à mon goût.

8) Se faire spoiler un livre OU ne jamais avoir la suite.

Après longues réflexions, je préfère ne jamais avoir la suite d’un livre plutôt que de me le faire spoiler. Dans de nombreux cas, si je me fais spoiler le livre, je n’aimerais plus autant le lire tout de suite, car je n’aurais pas le plaisir de la découverte. Je préfère donc profiter pleinement de ma lecture et ne pas avoir la suite.

9) Ne jamais pouvoir parler d’un super livre OU ne lire que des livres nuls pendant 2 mois.

Dans ce cas, je préfère ne jamais pouvoir parler d’un super livre. Quand j’adore énormément un livre, mon engouement peut être très élevé. Néanmoins, je pourrais éventuellement le contenir pour au moins un livre. Lire exclusivement des livres nuls pendant deux mois, c’est la tristesse infinie, je ne tiendrais pas.

10) Rencontrer un auteur que vous aimez pour qu’il vous parle de son prochain livre OU pouvoir livre ce prochain livre un an avant tout le monde, sans rencontrer l’auteur.

Je pense que j’irai rencontrer l’auteur. Même si je ne pourrai pas avoir son livre tout de suite, il m’en parlera et ce sera un bon moment de partage.

11) Faire un photo avec un auteur OU se faire dédicacer un livre par cet auteur.

Je choisirais de me faire dédicacer un livre par cet auteur. Les photos c’est bien, mais je trouve qu’un livre dédicacé par l’auteur c’est encore plus symbolique.

12) Lire une série géniale d’une traite sans plus jamais y avoir accès après OU attendre 2 ans entre chaque tome de cette série.

Certaines fois, mes coups de cœur sont tels que je suis sûr de relire le livre ou la série, quitte à que cela soit cinquante ans plus tard. Mais entre ces deux possibilités, je préfère lire une série géniale d’une traite. Mon plaisir sera concentré et il me restera au final un beau souvenir même si je ne pourrai pas la relire. Attendre deux ans entre chaque tome doit être vraiment pénible. Par exemple, si le premier tome de la saga « Harry Potter » était sorti en 2010 il aurait fallu attendre 2022 pour avoir le dernier!

13) Un livre triste OU un livre qui fait peur.

Lire un livre triste plutôt qu’un livre qui fait peur ne me pose aucun problème. Étant un éternel froussard je préfère largement ça qu’être traumatisé pendant des mois, voire des années selon le degré d’épouvante du livre.

14) Un livre avec un prologue OU un livre avec un épilogue.

Sincèrement, je ne préfère pas l’un plus que l’autre. Je dirais alors l’épilogue. Il nous permet de savoir ce qui arrive finalement aux personnages que l’on a suivi depuis le début de l’histoire. C’est plutôt intéressant et satisfaisant.

15) Ne pas pouvoir acheter de livres pendant 6 mois OU avoir une panne de lecture de 6 mois.

Une panne de lecture de six mois, c’est inimaginable! Je préfère de loin ne pas pouvoir acheter de livres pendant six mois. Il me restera toujours les livres qui trainent dans ma PAL et je pourrais toujours en emprunter.

Voilà, s’en est tout!

L’équipe Pocket Jeunesse a été sadique sur ce coup-là, aha 😉 . Bien sûr, j’ai tout de même pris un grand plaisir à faire ce tag et je vous invite tous à le réaliser!

Tag 10 livres, 10 émotions – Pocket Jeunesse

test-tag-emotions-pocketjeunesse

Salut! Aujourd’hui on se retrouve pour un tag très sympathique créé par Pocket Jeunesse. Ils en proposent souvent de très intéressants, mais je ne trouve jamais le temps de les reprendre sur le blog. Quand ce test/tag est sorti, je l’ai tout de suite apprécié et je me suis décidé à y répondre dans la foulée.

Bref, commençons!

Le livre…

Qui m’a rendu heureux :

harry-potter-tome-1

Je pense directement au premier tome de la saga « Harry Potter ». Pourquoi? Tout simplement par ça m’a fait plaisir de voir Harry découvrir le monde auquel il appartient. Ce fut un vrai bonheur de le voir s’épanouir, créer des affinités, se découvrir de nouvelles passions… De plus, ce premier tome ce fini relativement bien.

Qui m’a fait réfléchir :

humains

Indéniablement, c’est le roman « Humains » de Matt Haig. J’ai adoré ce livre et je le relirai forcement. Les réflexions d’un extraterrestre venu sur Terre nous emmènent à réfléchir sur nos propres mœurs. Le ton est léger et drôle donc la lecture reste très agréable. Je vous le conseille vivement!

Qui m’a déçu :

Poliedrum

« Poliedrum » est la dernière lecture qui m’a un peu déçu. Il y avait de bonnes idées, mais je n’ai pas trouvé l’ensemble totalement abouti et assez accrochant.

Qui m’a brisé le cœur :

nos-etoiles-contraires

Je pense que « Nos étoiles contraires » illustre très bien cette émotion. C’est un roman à la fois triste, joyeux et plein d’espoir. La plume de John Green est très belle et rend ce livre assez unique dans son genre.

Qui m’a ému :

wonder-jrpalacio« Wonder » de R.J Palaccio est un livre que j’ai lu il y a plus de deux ans, mais dont je me souviendrai encore longtemps. L’histoire est touchante et émouvante. C’est un roman puissant en émotions qui dégage énormément. Il faut le lire pour comprendre.

Qui m’a ennuyé :

conversion Dernièrement ce fut le roman « Conversion » qui m’a fait ressentir cela, c’est pour cela que je l’ai choisi. Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie à la chronique sur ce roman.

Qui m’a fait peur :

clairvoyance-livre

« Clairvoyance » d’Amelie Sarn a réussi à me faire peur. Cependant, ça n’a pas été très dur puisque je frissonne pour en rien. C’est pour cela que j’évite religieusement les « gros » thrillers. Néanmoins, je garde un bon souvenir de « Clairvoyance », j’ai bien apprécié.

Qui m’a laissé perplexe :

les-insoumis-tome-1

La lecture qui m’a laissé perplexe est « Les Insoumis » d’Alexandra Bracken. Au début j’ai eu du mal avec ce roman et puis finalement j’ai bien aimé. Avec le temps, je me rends compte qu’il m’est rarement venu à l’esprit de lire les tomes suivants. Du coup je ne sais plus, si je dois envisager de continuer ou pas.

N’hésitez pas à me donner vos avis sur la globalité de la trilogie si vous l’avez lu.

Qui m’a mis en colère :

sweet-sixteen

Tout comme BettyRoseBooks, c’est le roman « Sweet Sixteen » qui m’a mis en colère. C’est un roman qui a pour sujet le racisme aux Etats Unis en 1957. J’ai été choqué par les traitements réservés aux noirs, leurs assaillants faisaient preuve d’une inhumanité aberrante.

Qui m’a surpris :

the-book-of-ivy

« The book of Ivy » m’a surpris, mais dans le bon sens. Je ne pensais pas que j’allais autant aimer.

Ainsi ce fini ce tag, j’espère qu’il vous aura plu! N’hésitez pas à le reprendre sur vos blogs ou à répondre par commentaire. Je suis curieux de lire vos réponses.

 

Tag « Would you rather » Mars et Avril 2015

 

tag would you ratherComme vous l’aurez vu au titre, on se retrouve aujourd’hui pour ma réponse aux questions du tag « Would you rather » pour le mois de mars et d’avril. Si vous ne connaissez pas ce rendez-vous tag sur le blog je vous invite à cliquer ici pour en savoir plus.

Donc, en fait, je ne devrais répondre aujourd’hui qu’aux questions du mois d’avril. Mais vu que qu’au mois de mars, suite à un problème d’organisation Alice du blog « Une saveur en plus » et moi même n’avons pas pu poster le tag, on s’est dit qu’on allait y répondre pour le mois d’avril.

Pour lire mes questions et les réponses d’Alice, cliquez ici

Du coup aujourd’hui, deux fois plus de questions donc deux fois plus de folie!!! 😉

C’est parti!

Questions du mois de mars :

1. Tu préférerais être un méchant sorcier ou un dragon ?

Je pense que je préférerais être un dragon car ça doit être hyper fun! Je pourrai cracher du feu, voler… Oui, à mon avis ce serai vraiment bien!
2. Tu préférerais être le héros de l’histoire à qui il arrive plein de malheurs ou un personnage très secondaire mais qui est très sympathique et drôle ?

Je préfèrerais largement être le personnage secondaire parce que ça personnalité me convient totalement. Et ça ne me gêne pas d’être un personnage effacé. Alors qu’être le héros mais avoir plein de malheurs, ce n’est vraiment pas pour moi!
3. Tu préférerais entrer dans un livre génial mais être invisible et juste regarder les gens ou alors entrer dans un livre d’horreur mais être un personnage à part entière ?

Je préfere à coup sûr la première situation, je ne peux même pas m’imaginer dans la deuxième situation vu que j’ai horreur de tout ce qui est « horreur » *jeux de mots aha ;)*. Je suis un vrai froussard. De plus ça me ferai hyper plaisir d’être invisble dans un livre génial puisque je pourrai profiter de tout ce qui ce passe sans pour autant en faire partie. Ce serai comme si je regardais la télévision!
4. Tu préférerais devoir lire toute ta vie des livres « cucu la praline » ou des livres à gros suspens mais avec toujours le même suspens ?

Ca dépend de ce qu’on entend par « cucu la praline ». Pas assez d’actions ? Tout se passe trop bien ? Après, aussi je ne comprends pas trop cette histoire de suspens. Donc là je suis un peu perdu…Mais je dirai que je préférerai devoir lire tout ma vie des livres à gros supens car même si la formation du suspens se ressemble dans tous les livres le reste de l’histoire ne le sera pas!
5. Tu aimerais être un chien dans une BD ou un singe dans un roman ?

Je choisis directement la proposition une car, que ce soit dans une BD ou dans un roman, ça ne me dit absolument pas d’etre un singe. C’est vrai que je n’ai pas aussi envie d’être un chien mais c’est beaucoup mieux je trouve.

Questions du mois d’avril :

1. Si tu étais dans Harry Potter, tu préférerais être Ron ou Hagrid ?

Je voudrais vraiment être Ron, je pense que ce serai génial car j’adore toute sa famille (les parents, la sœur, les grands frères). En plus il me ressemble un peu car nous avons tous les deux la phobie des araignées.

Je n’ai pas choisi Hagrid car il adore les bestioles et monstres en tous genres (ce qui n’est strictement pas mon cas) et de plus il vie trop près de la forêt interdite. Je ne pourrai pas car j’aurai très peur.
2. Si tu étais dans Divergente, tu serais plutôt altruiste, érudit, fraternel, audacieux, sincère ou Divergent ?

Avant même d’avoir les questions de ce tag, après avoir lu « Divergente » je m’étais posé la question. J’en étais donc arriver à la conclusion que je suis plutôt « érudit », et en second « altruiste » mais aussi un petit peu du reste.

Donc finalement je serai soit « érudit », « altruiste » ou « divergent »
3. Si les livres n’existaient plus en format papier, tu les préférerais en format numérique (tablette…)  ou en format oral (sur un cd) ?

Pourvu que cela n’arrive jamais car je suis un fidèle du format papier.

Si celui-ci disparaitrait, je me tournerai vers le format audio je pense, mais ça dépend… Si dans « format numérique » il n’y a que les « vraies » tablettes numériques c’est sûr que je chosirai l’audio car lire avec la luminosité des tablettes ça me ferai vraiment mal aux yeux. Par contre, si dans « format numérique » on compte les liseuses (Kindle etc..) je les choisirai elles et non le format audio.
4. Tu préférerais lire à tous jamais des mangas ou des romans à l’eau de rose ?

Je choisirai les mangas pour la simple et bonne raison que je ne suis pas un grand fan des roman à l’eau de rose.
5. Si tu étais écrivain tu écrirais plutôt des romans de sf ou des romans inspirés de faits divers ?

Je pense que j’écrirai plutôt des romans inspirés de faits divers car c’est ce que j’aime faire. Ca me plait beaucoup d’inventer des histoires en m’inspirant de faits réels. Je ne pense pas que j’écrirai des romans de science fiction vu que je n’en lis pas beaucoup et que je trouve ça difficile à écrire.

 

Voilà c’est tout pour ce tag, j’espere de tout cœur qu’il vous aura plu. On se retrouve donc à la fin du mois de mai pour notre prochain rendez vous tag « Would ou rather ».

D’ici là je vous invite à le faire sur vos blogs respectifs. Vous pouvez choisir de ne faire que les questions du moi de mars, que celles d’avril ou bien même les deux. Si vous n’avez pas de blogs, je vous invite à faire ce tag chez vous, en famille, entre amis, avec des collègues… Je pense que ça pourait être marrant. Sinon n’hésiter pas aussi, si l’envie vous en dit, de répondre à une ou deux questions dans les commentaires. Je suis curieux de lire vos avis sur tout ça.

Et je tague…

Mes petites escapades

Le Quatrième de couverture

100% lecture

lecturado