Le journal d’un vampire en pyjama – Mathias Malzieu

Bonjour tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour ma chronique du roman « Journal d’un vampire en pyjama » de Mathias Malzieu.

journal-dun-vampire-en-pyjama-mathias-malzieu

Résumé :

« Journal d’un vampire en pyjama » c’est l’histoire de Mathias Malzieu, il raconte une étape de sa vie. Atteint d’une maladie rare, il devient un vampire en pyjama. Pendant cette période difficile, l’écriture de ce roman a été pour lui un moyen de tenir le coup, de survivre. Au fil des pages de ce roman, on découvre donc l’aventure qui a marqué cet auteur à tout jamais.

« Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue » – Mathias Malzieu

Mon Avis :

En commençant ce roman, je ne savais rien sur celui et rien sur l’auteur, qui m’était inconnu. Le titre m’avait intrigué, je m’attendais à une fiction assez humoristique. Je me suis tout à fait trompé. En le découvrant à la lecture des premières pages, j’ai été davantage intriqué par ce qu’allait être finalement ce roman et surtout je voulais comprendre la signification du titre. Ce roman n’est donc pas une fiction, mais plutôt une autobiographie, puisque l’auteur raconte un passage de sa vie qui l’a bouleversé.

S’il y a bien une chose qu’il faut faire ressortir de ce roman, c’est bien son écriture. Il y a vraiment quelque chose d’unique dans celle-ci, je l’ai littéralement adoré du début à la fin. C’est une écriture toute en poésie, l’auteur manie le langage avec intelligence et fait ressortir la beauté de la langue française. Mais, ce n’est pas le genre de poésie à la recherche de beauté suprême, où tout serait doux, où chaque mot serait parfaitement délicat et précautionneusement posé. Non, c’est une poésie que je qualifierais de « vraie » ou de « sincère », dans la mesure où c’est une poésie qui parle d’elle-même et qui selon moi peut toucher un grand nombre d’entre nous. Il n’y a pas de métaphores très compliquées, dont on ne saisirait pas le sens directement. On est plus dans une sorte de simplicité et ça reste très beau.

L’écriture de l’auteur est également marquée par un humour léger et très sympathique. C’est justement dosé et ça apporte des petites touches de couleurs tout à fait appréciables, dans l’ambiance de ce roman qui n’est pas des plus gaies. Dans la façon d’appréhender certaines choses, dans sa philosophie et dans les images ou références qu’il utilise, Mathias Malzieu apporte une touche de « magie enfantine » dans son écriture. C’est un peu déroutant parfois, mais ça atténue le côté dramatique de l’action et c’est touchant. L’auteur en lui-même est donc une personne touchante, c’est un peu un homme-enfant. Sa personnalité transparaît à travers ce roman, à tel point qu’on a l’impression de le connaître à  la fin du roman. Je ne connaissais pas Mathias Malzieu et ce roman m’a permis de faire une très très belle découverte!

Dans « Journal d’un vampire en pyjama » il est question de combat contre la maladie. L’auteur, a contracté une maladie rare et grave, qui aurait pu le tuer. On le suit durant tout son cheminement, on apprend comment cela a affecté sa vie, comment il se sentait etc… Le sujet est dur, mais j’ai apprécié suivre cette aventure, qui permet de voir la vie autrement et qui transmet de nombreux messages. On vit l’histoire de l’intérieur et on a l’impression d’être l’oreille attentive dont l’auteur avait besoin durant tout son périple. Ce périple est avant tout un périple médical, Mathias Malzieu passait de nombreux moments à l’hôpital. On apprend beaucoup sur la maladie rare dont il a été touché et sur le fonctionnement de certains organes. Le corps médical est mis en valeur dans ce roman et c’est quelque chose que j’ai apprécié. L’auteur, en plus de cela met davantage en lumière les infirmières, ou « nymphirmières » comme il les appelle. Les médecins font indéniablement un travail immense, les infirmières aussi, mais également elles apportent cette touche d’humanité supplémentaire et un peu de lumière dans le quotidien des personnes hospitalisées, ou non d’ailleurs.

La fin du roman n’a rien d’exceptionnellement en soi, c’est dans la juste continuité du récit. C’est une belle fin, positive, qui permet de fermer ce livre sur d’agréables notes.

En conclusion :

Un très bon livre! Mathias Malzieu nous raconte son combat contre la maladie de manière tout à fait touchante. Son écriture tout en poésie est magnifique, avec un humour délicat et une touche un peu enfantine, qui égayent le tout. Le combat que l’auteur a mené contre la maladie et qu’il raconte dans ce livre, nous fait ressentir des émotions fortes et profondes. Ce livre délivre de très beaux messages, notamment un message d’espoir et de persévérance. On ressort de cette lecture grandi. Enfin, ce livre permet de découvrir ou d’apprendre davantage sur la personne qu’est Mathias Malzieu. J’ai pour ma part adoré sa personnalité, sa philosophie et je sais que je lirai d’autres de ses livres.

J’ai beaucoup aimé ce livre, que je vous conseille vivement!


Titre : Journal d’un vampire en pyjama
Auteur  : Mathias Malzieu
Edition : Albin Michel
Parution : 27 janvier 2016
Pages : 240 pages
Prix : 18.00€

Nos Etoiles Contraires/ John Green

nosetoiles contrairesEh bah voilà, moi aussi je vais vous parler de « Nos étoiles contraires ». Je pense que comme moi, la plupart d’entre vous n’ont pas arrêté d’entendre parler de ce livre,  puis du film.

C’est vraiment la curiosité qui m’a poussé à lire ce livre. A force de le voir partout, de lire les avis sur internet, sur YouTube… J’ai décidé moi aussi de me jeter à corps perdu dans la lecture de ce livre.

Je n’ai pas compris l’engouement pour ce livre, mais bref je vous en reparlerais a la fin de cet article.

Qu’est ce que je pense de ce roman? Donc déjà j’ai aimé la narration, tout en douceur mais aussi crue, avec de l’humour… J’apprécie ce genre de narration car chaque ligne me donne envie de la suivante de façon a que je n’ai pas envie de lâcher le livre. Je trouve que le thème est bien choisi car il est assez rare. Deux personnes qui nouent une amitié ambiguë alors que tout deux sont atteint du cancer et risque potentiellement de mourir. C’est pas commun!

Comme je l’ai déjà dit précédemment je trouve bien que l’auteur raconte certaines parties de façon dures et crues. Parce que bien sur ce n’est pas le plus joyeux des romans. Mais avec l’humour et la simplicité avec laquelle le sujet est traité il devient beaucoup moins dur. Je trouve ça malin et parfait.

Je ne me suis pas ennuyé de tout le long de l’histoire, même si je ne vois pas l’utilité de certains passages mais ça c’est normal!

Les personnages sont touchants et ont de très belles personnalités. Je trouve que le lien qui s’est créé entre eux est aussi beau et touchant. En revanche je trouve que c’est un peu dommage car dès le début on sait qu’il y aura quelque chose entre eux, il y a pas de suspens de ce côté là.

La fin de l’histoire est poignante et extrêmement forte en émotion. C’est la partie où les personnes (assez) sensibles sont susceptible de pleurer. Moi je ne n’est pas pleuré mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas été touché par ce livre.

En conclusion je trouve que c’est un très beau livre, je vous conseille vraiment de le lire!

PS : Ce livre est rempli de citations aussi belles les unes que les autres. Comme :  » C’était insupportable, chaque seconde était pire que la précédente. » (Bon je n’ai pas choisi la meilleure mais je posterai de meilleures plus tard, dans la rubrique « citations ».

Par rapport à l’engouement sur ce livre je ne l’ai pas trop compris. Il y a toujours eu des livres qui  sont sorties du lot et dont tout le monde a parlé. Là il y a pas de problème. Il y a toujours eu des gens qui sont « à fond » dans les séries de livre (comme HARRY POTTER)….Mais je trouve qu’avec « Nos étoiles contraires » plus qu’un best seller, c’est devenu un phénomène de mode. (« Tout le monde l’a donc moi aussi je dois l’avoir »). D’un côté c’est bien parce que l’on se dit que comme ça plus de gens vont essayer de lire et il y aura de nouveaux lecteurs. Mais je trouve ça un peu « spécial » car j’ai déjà lu d’autre livres qui m’ont beaucoup marqué sans qu’ils soient aussi populaire. Bien sur c’est subjectif à chacun mais je trouve qu’il y a de l’abus.

Donc je trouve qu’il y a de l’abus sur le phénomène mais sinon je trouve « normal » que ce livre soit sorti du lot car il est géniale.

C’est mon avis, chacun à le sien. Si vous n’êtes pas d’accord ou que vous avez envie de vous exprimer n’hésiter pas à commenter, je répondrai.

Merci et à plus pour un prochain article. 😀

 

 

 

 

Boule à zéro tome 2_Le gang des crocodiles

boule a zero

4ème de couverture :

Bonjour, je m’appelle Zita, mais ici, à l’hôpital La Gaufre, tout le monde m’appelle « Boule à zéro ». Je souffre d’une leucémie. Ma seule consolation d’être à l’hosto, c’est Mama Kigali. Mama Kigali est conteuse professionnelle. Les histoires, elle les raconte comme personne ! Aujourd’hui, elle nous a conté une vieille légende africaine selon laquelle la personne malade qui arriverait à toucher la queue d’un crocodile serait guérie instantanément. Vous allez sans doute me dire que je ferais mieux de ne pas croire à cette histoire de crocodile à la queue miraculeuse. Pourquoi pas, après tout ? J’ai bien cru à tous ces traitements que les docteurs m’ont infligés pendant des années. Et regardez où j’en suis !

 

J’ai beaucoup apprécié cette BD, autant que le précédent tome. Je retrouvé la tendresse et le super humour de Zita. Elle est si attachante cette fille. Pour moi, c’est comme une allégorie car elle représente l’espérance. Malgré sa maladie, et tous ses problèmes elle ne se morfond pas et elle est enjouée.

Au niveau de l’histoire rien de surprenant ou de très aventureux bien sûr. Quoique je vais me contredire en disant que finalement « si » il y a de l’aventure ,par rapport au contexte et au lieu où se passe l’histoire. Il y avait aussi du suspens, j’ai eu peur pour les personnages.

 C’est la simplicité, ainsi que le message qu’elle délivre qui fait de cette BD un de mes coups de cœur. « Les choses les plus simples sont souvent les meilleures ». Je suis vraiment surpris par le scénariste, je trouve son scénario magnifique. Comment il a réussi à apporter du suspens et de l’aventure dans une BD qui a pour lieu principal un hôpital !?!

Je pense que cette BD est un très bon cadeau pour les enfants à partir de 10 ans. Je vous le recommande sincèrement !!!

 

Boule à zéro

boule a zeroC’est l’histoire d’une petite fille qui s’appelle Zita mais que tout le monde appelle Boule a zéro. En effet, elle est atteinte d’une leucémie, donc elle passe sa vie à hopital. Même si elle ne les fait pas elle va bientôt avoir 13 ans. Elle va s’organiser une fête d’anniversaire.

J’ai aimé cette BD. L’histoire est touchante. Le sujet de l’histoire est très fort, mais comme il y a de l’humour cela passe facilement. Le livre pourrait être lu par un enfant de 10 ans car il ne retiendrais que l’humour et comprendra moins le message de l’histoire.

Zita m’a beaucoup fait rire. J’ai adoré sa personnalité.

Les dessins sont vraiment biens. Il y a beaucoup de détail sans pour autant surcharger les cases. J’ai aussi aimé les couleurs.

C’est une bonne BD. Elle m’a donné envie de lire le 2ème tome, car je me demande qu’est ce qui pourrait bien arrives a Zita .