Zombillénium tome 4 – Arthur de Pins

On reprend les chroniques avec une BD. Le tome 4 de la série Zombillénium de Arthur de Pins. Pour lire mon avis sur le tome 1 cliquez ici, pour mon avis sur les tomes deux et trois cliquez ici! (Je vous préviens ce sont de très vieilles chroniques, avec le style d’écriture qui va avec).

zombillénium-tome-4-la-fille-de-lair-arthur-de-pins

Résumé :

Zombillénium, c’est le nom d’un parc d’attraction qui emploie pour l’éternité des personnes mortes, pour effrayer les visiteurs et faire du chiffre d’affaires. Dans les différents tomes de la série on suit l’arrivée des protagonistes dans la société et toutes les histoires qui entourent la machine Zombillénium. Finalement, dans ces BD on retrouve le monde des affaires, le monde du salariat, le capitalisme, tout ça dans un univers de monstres. On a des syndicats, des contrats aux clauses douteuses, des actionnaires, des intérêts divergents, des gentils et des méchants… Bref, le quotidien, sauf que les patrons sont des zombies et des démons, les salariés des momies, des loups garous, des sorcières, des vampires etc. Lire Zombillénium c’est plonger dans le quotidien presque banal de Gretchen, d’Aurélien, de Francis Von Bloodt et de toute la bande!

Mon Avis :

Je vais commencer par les illustrations parce que c’est toujours un gros point fort dans chaque tome de Zombillénium, et il faut l’avouer c’est forcément la première chose qu’on remarque. Ces graphismes réalisés sur Illustrator 9.0 sont tout bonnement incroyables. Certains pourraient penser que les illustrations sur ce logiciel seraient « plus simples » à réaliser que celles à la main, que ça serait de la triche. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de mettre en concurrence le dessin plus traditionnel, avec le crayonnage et l’encrage à la main et le dessin à l’aide des nouvelles technologies. Il convient de les apprécier chacune à leur juste valeur et pour le coup, dans Zombillénium le travail est impeccable. Je suis à chaque fois émerveillé par l’attention porté aux détails pour rendre le tout réaliste. Rien n’est laissé au hasard et c’est même poussé à l’extrême. La couverture est un très bel exemple de cela car dans le piercing est reflétée la personne qui se trouve face à la fille, c’est quand même fou!

Ce tome 4 est très bon, c’est dans la continuité des tomes précédents. On retrouve nos personnages favoris, on en découvre de nouveaux, surtout une nouvelle qui va avoir une place très importante dans l’histoire. Ce tome comporte tout ce qu’il faut pour passer un bon moment de lecture, les intrigues sont intéressantes. L’intrigue principale est forte et nous tient en haleine tout du long. On vibre au fil de la lecture, on passe par tous types d’émotions, on craint le dénouement. En effet, les choses s’accélèrent dans l’univers Zombillénium, les enjeux existant déjà dans les tomes précédents prennent une place importante dans ce tome. La menace n’a jamais été aussi lourde qu’avant, c’est un tome plein de tension.

Le scénario est bien filé, néanmoins j’ai fermé cette BD avec un léger goût amer. On a l’habitude des fins pleines de suspense avec Arthur de Pins et cela ne me dérange pas plus que ça. Ce qui m’ennuie avec ce tome, c’est qu’il ne délivre pas à mon sens tout son potentiel. Certes, c’est un très bon tome, mais ça nous laisse sur notre faim. Il se passe beaucoup de choses, mais en même temps rien j’ai l’impression. Tout va très vite et finalement je me demande « est ce qu’on en a pour notre argent?« . C’est vraiment frustrant, j’aurais aimé un tome plus explosif, plus long, parce que cela fait longtemps qu’on attendait de connaitre la suite. J’ai hâte de continuer cette série. C’est en rédigeant cette chronique que je me rends compte qu’un tome 5 est déjà sorti depuis un bon moment et qu’il est décrit comme étant l’avant dernier tome de la série. Je le lirai, mais j’appréhende le fait qu’à l’instar de ce tome 4, je sois un peu insatisfait par ma lecture.

En conclusion :

Zombillénium, tome 4 est une belle réussite. Ce n’est pas mon tome préféré mais ça reste un sans faute. L’univers Zombillénium est incroyable, c’est tellement bien pensé, avec finesse et intelligence. Niveau suspense et action on est servi, même si je n’ai personnellement pas été entièrement rassasié. La BD se lit d’une traite, on plonge une fois et on ne veut plus en sortir. Quand on aime l’univers Zombillénium c’est un pur plaisir que de lire cette BD et pour vous dire je l’ai même relue. Si vous avez commencé la série Zombillénium je vous invite vraiment à la continuer. Si vous lisez ceci et n’avez pas commencé à lire Zombillénium, je vous incite fortement à le faire, vous m’en direz des nouvelles!


Titre : Zombillénium tome 4, La fille de l’air
Auteur : Arthur de Pins
Edition : DUPUIS
Parution : 23 Novembre 2018
Pages : 48 pages
Prix : 14,50€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s