Varulf – Gwen de Bonneval – Hugo Piette

Ça faisait un petit moment que je n’avais pas lu de bande dessinée, alors que j’adore ça. Afin de pâtir à cela, j’ai donc récemment lu « Varulf, tome un : la meute » et je vous en parle tout de suite.

Varulf : nom d’origine scandinave évoquant la transformation de l’homme en loup ou en tout autre animal.

varulf-tome-un-la-meute-gwen-de-bonneval-hugo-piette

Résumé :

Dans un petit village nordique, les habitants vivent avec la peur de mourir et de perdre un proche. La nuit, des animaux sauvages sortent de la forêt et s’en prennent sans raison aux gens du village. À chaque visite, ils retirent la vie d’un membre du village. Dernièrement, les deuils se font de plus en plus réguliers, les villageois sont unanimes,  tout cela doit cesser. Une incroyable révélation va contraindre des jeunes du village à fuir. L’assassin vit parfois juste à côté de sa future victime…

Mon Avis :

Pour une fois, je vais commencer par les illustrations. Déjà, je les ai beaucoup aimées. Je les trouve simples et bien travaillées, le rendu est vraiment pas mal. J’apprécie le travail qui a été fait au niveau des couleurs. Les illustrations sont majoritairement très colorées, elles donnent envie de plonger dans cette bande dessinée. Les couleurs ont un léger côté pastel je trouve, qui confère une atmosphère « tamisée », si je puis m’exprimer ainsi. Les couleurs, sont également bien choisies en fonction du passage, ainsi ça facilite l’immersion dans l’univers de « Varulf ». Néanmoins, s’il y a un petit élément qui m’a dérangé, c’est justement le passage entre une partie sombre et l’autre extrêmement coloré. J’avais comme l’impression d’être ébloui, par une lumière soudaine.

Le scénario, n’est pas des plus extraordinaires qu’il soit, mais il fonctionne à merveille. Dès, les premières pages, on se questionne quant à la suite de l’histoire. C’est un premier tome, donc l’intrigue se met en place doucement, mais sûrement. Ici, on ne se contente pas de voir l’histoire se mettre en place en vue des tomes suivants, il y a déjà des péripéties dans ce premier tome. Le scénariste, nous tient en haleine continuellement, on est captivé par l’histoire. De nombreux mystères et non-dits aiguisent notre intérêt. L’intrigue est plutôt originale, j’ai vite accroché. Un village où des gens se font tuer par des animaux sauvages la nuit, dont on cherche à arrêter et à comprendre ce qui se passe, moi je trouve ça prometteur. Je peux affirmer à la lecture de ce premier tome que ça l’est réellement!

Au cours de ce tome, nous suivons un groupe composé de quelques jeunes du village. Alors, franchement, je les ai adoré! Ils m’ont fait sourire, ils sont drôles, ont de la répartie, c’est très agréable de les suivre. J’ai passé de superbes moments en leur compagnie, on a vraiment l’impression d’être avec eux. Les caractères, ensembles, fonctionnent très bien. Je me suis plus attaché au groupe, qu’aux différents personnages qui le composent. J’espère que dans les prochains tomes, les personnages seront davantage individualisés, car ils ont tous l’air très intéressants.

Comme expliqué précédemment, le scénario est très bien pensé. On passe par plusieurs rebondissements et l’auteur sème au cours de l’histoire, quelques éléments de réponse, qui rajoutent du mystère. L’intérêt que j’ai eu pour cette bande dessinée a évolué crescendo. Ainsi, à la fin de ma lecture, j’ai ressenti un sentiment de satisfaction. Qui plus est, j’ai eu et j’ai toujours énormément envie de lire les tomes suivants, ce premier tome nous vend parfaitement l’histoire.

En conclusion :

Je m’attendais pas à autant aimer cette bande dessinée. Derrière ses illustrations un peu simples au premier regard, le scénario de cette BD, bien qu’également assez simple dans une certaine mesure, se révèle être d’une grande qualité. C’est un scénario bien construit et ficelé, qui met en place intelligemment le contexte et l’intrigue, tout en satisfaisant le lecteur avec de premières péripéties. Les personnages sont sympathiques, le groupe qu’ils forment est très agréable à suivre. C’est un premier tome sans faute, qui donne totalement envie de découvrir la suite, qui semble prometteuse.

« Varulf » tome un, oui je conseille. En tant que petite lecture détente, je trouve que ça fait agréablement bien l’affaire.


Titre : Varulf (tome un : la meute)

Scénariste : Gwen de Bonneval

Illustrateur : Hugo Piette

Edition : Gallimard Jeunesse

Parution : 10 Janvier 2013
Pages : 96 pages
Prix : 16.50€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s