L’élite, tome 2/ Joelle Charbonneau

livre dystopie hunger games l'éliteRésumé :

Cia a réussi le Test et entre à l’université. Prête à faire partie de l’élite de la société. Mais tout cela a eu un prix, certains l’ont payés très fort… Les personnes ayant échoués au Test ont disparus, ou plutôt ont été redirigés comme le dirait le gouvernement. Mais Cia sait que beaucoup de morts se cachent derrière ce terme énigmatique.

Elle va devoir faire les bons choix et plus que jamais etre sur ses gardes…

Elle en a toujours rêvé, mais maintenant qu’elle a atteint son but le goût reste amer. Elle a déjoué certains pièges qui lui permette de savoir ce que tout le monde (ou presque) a oublié. Le Test est une machinerie infernale administrée par des personnes mal intentionnées du gouvernement. Elle ne peut pas cautionner cela, elle doit agir et donc se ranger secrètement du côté de l’oppositon.

Si le premier tome avait été extrêmement rythmé par le Test, celui là est beaucoup plus calme mais la tension y est palpable.

Cia est intelligente et combative. De plus elle est toujours déterminée, que ce soit dans le travail où elle excelle, ou dans ses enquêtes. Sa détermination et son acharnement dans le travail sont telles qu’elle devient un modèle de motivation pour tout un chacun. Elle est sur plusieurs fronts, attaquées de tous cotés, sous pression, sous surveillance mais tient toujours le coup. Elle a une très belle personnalité, c’est un personnage que j’adore et je ne l’oublierai pas de si tôt.

Si ce deuxième tome à été nommé « Sous surveillance » ce n’est évidement pas pour rien. Chaque mouvement et action des nouveaux universitaires sont surveillés et décryptés. L’ambiance est pesante, il leur faut être d’une rigueur exemplaire car tout est mis en place pour tester leurs capacités, un faute et c’est la « redirection ». On ressent très bien ce sentiment d’opression, de crainte et de peur d’échouer, comme si on etait réellement parmi eux. On a aussi de la peine, c’est inhumain de vivre dans une telle atmosphère. Ainsi, évidemment, on prend parti pour Cia face à la monstruosité du système.

La tension s’installe petit à petit au fil de ce roman. Des péripéties, des enquêtes et des rebondissements viennent agrémenter le tout. A la fin, un subtil mélange d’actions et de retournements de situation vont placer la tension à son paroxysme.

On termine ce roman sous le choc, totalement confus et intrigué. Joelle Charbonneau a bien réussi son coup, après un second tome comme celui là on ne peut que vouloir lire la suite. Malheureusement il va falloir attendre puisque le troisième tome ne sort qu’a la mi-février. D’ailleurs, j’ai vu qu’on peut déjà le précommander sur certains sites marchands, si ça vous intéresse.

En conclusion, c’est un second tome tout en finesse. La lecture est fluide est agréable. On reste captivé du début jusqu’à la fin. Les pièces du puzzle se mettent en place progressivement, en vue du prochain tome. J’en attends donc beaucoup et vu mon engouement jusqu’ici, j’espère et je pense que je ne serai pas déçu.

Si vous n’avez pas encore commencé à lire cette serie je vous conseille vivement de le faire, à mon avis vous ne le regretterez pas!

 

Publicités

2 réflexions sur “L’élite, tome 2/ Joelle Charbonneau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s