Le Malade imaginaire/ Molière

malade imaginaire

C’est bien la première fois que je décide de lire de moi même une pièce de théâtre, et encore moins une pièce classique. Mais je peux déjà vous dire que je ne regrette pas mon choix.  Je ne pensais pas que j’allais vous faire un article sur ce livre car j’ai toujours du mal à juger des grands classiques.

Mais bon, je vais essayer…

J’aime beaucoup regarder du théâtre, mais je n’en n’ai lu aucune. Donc un jour je décide d’emprunter ce classique par pure curiosité.

J’ai vraiment adoré, lire du théâtre je trouve ça  super, vraiment! J’ai énormément apprécié les tournures de phrases, en plus il y a de l’ancien français… Ca peut paraître ridicule mais je trouve ça beau et j’aime vraiment beaucoup. Je comprends maintenant un peu plus pourquoi Molière est une référence et un génie de son temps.

J’ai adoré du début jusqu’à la fin. L’intrigue est parfaite. Tout est bien agencé, et le dénouement est extra.

Si vous avez des à priori sur la lecture de théâtre je vous rassure, c’est sublime. Si vous voulez commencer à en lire tenter cette pièce car elle est chouette et courte.

Je ne sais pas ce que je peux vous dire de plus sur ce livre… Cet article est court mais bientôt il y aura de nouveaux articles…

Publicités

3 réflexions sur “Le Malade imaginaire/ Molière

  1. L'Ornithorynque dit :

    Le grand Molière … c’est avec lui que j’ai commencé, étudiant.

    Si je peux me permettre, essaie Racine – puissance de la langue et des vers, précision, découpage et intrigue. Corneille plus drôle, plus ironique (par exemple, comparer les « Bérénice » de nos deux auteurs). Et lire à voix haute des passages, c’est divin (ces textes sont faits pour être dits, comme Molière).

    Sinon, les plus grands : Claudel (soulier de satin, drôle, rythmé, poétique), la puissance de Shakespeare ou la beauté d’Ibsen (Peer Gynt est un sommet) , etc … 🙂

    • nosamislesmots dit :

      Merci pour votre commentaire. 😉
      Je pense que je vais essayer les textes de Racine et Shakespeare. Et si ce genre littéraire me plaît toujours autant, je me tournerai vers les autres dramaturges que vous m’avez cité.
      De Corneille j’a déjà lu « le Cid ». Un classique. J’avais beaucoup aimé cette pièce donc je pense que je continuerai aussi avec Corneille.

      • L'Ornithorynque dit :

        Shakespeare, Richard III est un beau « condensé », le « Roi Lear » aussi mais si beau. Racine est plus ardu, mais si on se prend au jeu, on n’en sort plus … Phèdre, ou Antigone …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s