Le parloir/Eric Sanvoisin

le parloirYan est en prison car il est suspecté d’avoir poignardé le père de sa petite amie. Mais Yan ne souhaite plus ce défendre , d’ailleurs il ne peut même pas car depuis son emprisonnement il ne sort plus un mot…

 

J’ai décidé de lire ce roman tout d’abord parce que la couverture m’a attiré. Le fond blanc, le titre bleue (quoi de plus basique !) ,mais c’est surtout les petits trous au milieu de la couverture qui m’ont surpris. Les trous représentant ainsi le parloir et la parole. Ce « design » m’a aussi fait penser au roman « L’accident » que j’avais adoré. Les similitudes des couvertures des deux romans n’est pas un hasard puisqu’ils viennent tous les deux du même éditeur. Je ne connaissais pas cette maison d’édition avant avoir lu « L’accident » et je commence à l’aimer. Ainsi, j’espérais passer un bon moment à la lecture de ce roman.

J’ai vraiment apprécié ce roman même si il ne fait pas partit de mon registre de lecture préféré. Il faut dire que je n’ai pas aimé le début du livre pour deux raisons. La première était que j’ai été dépaysé par la narration, je n’avais pas encore eu à lire ce genre de choses,(il y a bien un début a tout non ?) Les phrases sont vraiment très biens écrites et nous transportent dans l’univers du roman. C’est justement la facilité à me faire rentrer dans l’histoire  qui m’a moi même surpris. Quand je lisais les phrases du livres c’était comme si les mots que je lisais flotait et ça à apporter du mystère. En fait, c’est ça, le texte ainsi que l’histoire s’inscrit dans un univers assez mystérieux.

La deuxième chose qui m’a vraiment dérangé dans le début de l’histoire (comparativement à la première qui l’était moins) est le fait que le personnage principal ne parle pas. D’habitude dans les livres que je lis les paroles et réaction du personnage principal me permette de m’y intéresser, de m’y attacher, etc. Je me disais que je ne pourrai jamais finir ce livre tellement j’allais m’ennuyer….mais cela n’a pas du tout été le cas….

Après m’être habitué a l’univers qu’instaurais Eric Sanvoisin je commençais a apprécié l’histoire.

Je trouve que le thème est très intéressant, j’ai appris beaucoup sur l’univers de la prison et du reste. J’ai aimé le côté mystérieux. Ce roman traite de propos assez durs et on prend pitié pour Yan qui est à la fois touchant et incompréhensible. J’ai trouvé que c’est vraiment fort de la part de l’auteur d’arriver à faire un livre intéressant et si émotionnel dans un lieu clos où il n’ y  a pas beaucoup d’action. A la fin du livre j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de suspens, c’était super. La touche finale était d’une beauté telle que je me souviendrai longtemps de ce livre.

Je vous le conseille vivement.

Dites moi en commentaire si vous aimé cet article et tout les autres remarques que vous avez envie de faire.

 

Publicités

Une réflexion sur “Le parloir/Eric Sanvoisin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s